Salauds de pauvres ! [MAJ]

[MAJ] * « Et pour nos amis enseignants, ce n’est pas trop dur de revenir le mercredi matin ? »



Et pour nos amis ministres, nous prendre pour des imbéciles toute la semaine, ce n’est pas trop trop dur non plus ?
C’est vrai qu’on leur demande de tels efforts.

mais ça devient une habitude...


* la FCPE, la voix de son maître ?


Alors qu’on apprend que l’association de parent d’élèves obtient une substantielle rallonge de subvention de la part du ministère (150 000 € tout de même, c’est là), celle-ci se déclare dans le même temps tout à fait favorable à des Projets Éducatifs Territoriaux à deux vitesses.

Et cela, alors que les critiques contre la mise en place des nouveaux rythmes scolaires se multiplient chaque jour davantage et que des sondages font maintenant état d'une franche hostilité des parents à l'égard de cette réforme (près de 7 français sur 10 souhaiteraient son annulation ou son report source).

Malgré les nuages qui s’annoncent la FCPE réaffirme son soutien au ministre de l’Éducation Nationale
(comme on le voit ici) au risque de paraître un peu coupée de sa base.

La FCPE  rappelle ainsi qu'elle souhaite surtout "que le moment périscolaire soit un instant calme, de détente, d’aération. Et peut-être même, un peu, d’ennui !", car selon le président de l'association, "il est très sain que les enfants s’ennuient un peu" (source)

Mais en soutenant "la mise en place d’activités simples et peu coûteuses, comme la chorale, la lecture, les jeux de société… plutôt qu’une course  frénétique aux activités culturelles", la
FCPE semble aussi valider le choix d'un système de projets éducatifs territoriaux à deux vitesses selon que les enfants habitent en zone "favorisée" ou non.

C'est du moins ce qui tend à ressortir des déclarations de Paul Raoult, président de la FCPE, qui trouve que "
dans les zones les moins favorisées, c’est vers ces activités que l'on s’oriente et [que]c’est très bien ainsi." (source)

Faudrait pas non plus que les gueux en demandent trop, heim !


*L'Educ Nat bientôt inféodée aux logiciels propriétaires ?

Des inspecteurs généraux de l'éduc nat sont (convoqués) attendus la semaine prochaine au siège de Microsoft France pour recevoir la bonne parole sur « l' investissement des collectivités en matière de numérique à l'école »...

 Tout un symbole !

Comme le rappelle Pcimpact, "Cet été, [la question de l’utilisation des logiciels libres à l’école] a donné lieu à une bataille parlementaire assez intense, puisque les sénateurs ont tenté de donner la priorité au libre au sein de l’Éducation nationale, provoquant l’ire des industriels du logiciel propriétaire. Finalement, l’Assemblée nationale a gommé la brèche, et ce sous l’impulsion du gouvernement. Une telle priorisation a cependant été retenue pour l’Enseignement supérieur (universités), et ce dans le cadre d’un second projet de loi désormais en vigueur."

Sur le sujet, voir aussi:
http://www.arretsurimages.net/emissions/2013-11-14/L-education-nationale-va-t-elle-se-vendre-a-Microsoft-id6290

Heureusement les Inspecteurs généraux sont de grands résistants (devant l’éternel) à l’économie de marché et sauront nous tirer des griffes de Microsoft ! Enfin, peut-être...


* Cantine : des asticots dans ton riz !

Miam miam.

C'est, comme le rapportent 20minutes et La Provence (source ou encore là ) dans un quartier populaire de Marseille que ça se passe (Boulevard National dans le 3è).

Selon les élèves écœurés,
les bébêtes bougeaient dans leurs assiettes, mais la municipalité refuse de rembourser les repas, car selon elle, les asticots étaient cuits et ne faisaient encourir aucun risque sanitaire aux enfants...


Salauds de pauvres! On leur sert des repas enrichis en protéines gratuites, et en plus ils ne sont pas contents!

Ce n'est quand même pas comme si on leur avait servi des déchets ou de la nourriture avariée, comme cela peut arriver et comme il en était question ici :
http://www.le-mammouth-dechaine.fr/Ndj/files/8ef581ce2fda33753a2868f0a80e12c3-941.html


* Récup: l'UMP entend bien surfer sur la vague de contestation des rythmes scolaires...

Suite au succès des diverses mobilisations, l’UMP a décidé de politiser la réforme des rythmes en vue des municipales. Une aubaine.
Selon « Le Monde », le président de l'UMP Jean-François
Copé réunira 400 maires sur le sujet, le 19 novembre, juste avant le discours de Jean-Marc Ayrault devant le congrès des maires.

Pas pour refuser une réforme que Chatel avait orchestré au moins ?
blog comments powered by Disqus