14 mai 2011
...
Bruits de beaufs et mauvaises odeurs
Dégâts sur la laïcité
...

Série Économie-LV2-SVT :
D. Strauss-Kahn quitte le Fonds Monétaire International pour la Banque du sperme.

L'affaire secoue les bourses.

Compagne électorale

Mme Sarko lutte contre l'illettrisme avec ses petits poings
(de suspension?)

Scoop :
où trouve-t-elle de petits illettrés ?

 

 
... ben, à l'Élysée !...


      Le Mammouth Déchaîné, n'écoutant que son bon cœur, propose ses services dans ce vertueux combat. Et nous commençons par une liste de lectures pour le premier illettré que Mme Sarko croisera à l'Élysée :


 



Lefebvre, ministre des incultes

      À propos d'illettrisme, on s'est bien gaussé du crash culturel de frédéric Lefebvre qui a cité "Zadig et Voltaire" en voulant frimer sur ses lectures.
      Avant cette magnifique gamelle, nous l'avions ici appelé le pitbull de Sarkozy. Dorénavant, pour nous il sera à jamais Paf le chien.

      Pour ceux qui ont loupé ça en avril, voici une sélection de titres proposés à Paf-le-chien par des internautes :
      Auchan en emporte le vent
      Triste Tropicana
      Le Monde selon Gap
      Alfa Roméo et Juliette
      1664
de George Orwell
      On ne badine pas avec Zemmour
(hors sujet, mais zut)


Lefebvre confond un chef d'œuvre
et une enseigne :

les lettres et le néon




Les jeunes passent trop de temps
devant des écrans.

 

" L'instituteur ne vaudra
jamais le curé "

   

         Tout le monde (ben oui, moi aussi, je peux parler au nom de "tout le monde" ! Guéant dit bien "les Français " sans me consulter...) – tout le monde, donc, a fini par comprendre ce que signifie laïcité pour une partie de la Droite : nation catholique. Le "débat" à l'UMP, d'abord annoncé bruyamment puis expédié à la sauvette en trois plombes (douche comprise ?), a tout de même bien empuanti l'atmosphère, et compliqué la vie des bahuts dans certains cas.
         Il est frappant de voir que les paranoïaques islamophobes n'ont toujours pas perçu que leur envahissante obsession est en partie cause de certaines radicalisations. Chaque fois qu'on stigmatise la non-intégration ou qu'on bave sur des pratiques "pas françaises", on pousse quelques enfants d'immigrés vers les idéologies ou les prêcheurs radicaux.
         À moins que ces xénophobes planqués derrière leur idéal d'une intégration à la Charles Martel ne le sachent et s'en réjouissent, bercés de l'illusion que cela leur fera gagner les élections. Parce qu'ils n'ont toujours pas compris que leur fond de commerce nationaliste est mieux géré chez les Le Pen.

Des pratiques ostentatoires à la laïcité

         On a donc vu dans les lycées et collèges, par la faute de ces abrutis, un surcroît de menues provocations, de T-shirts identitaires ostensibles, de petites revendications identitaires. Que peuvent faire les profs, CPE, chefs d'établissements confrontés à des d'élèves rendus agressifs par ce tapage qui pue de la gueule ?
         Comment s'abriter derrière le rempart de la Loi de 1905, quand le Président de la République ne perd pas une occasion de se signer publiquement ? Quand le gouvernement français se rue au Vatican pour chaque raout papal ? Quand le chef de l'UMP, à court de conneries, prône le français dans les mosquées, de quoi je me mêle ? Quand Sarko fait la tournée des lieux cathos symboliques ? Quand les écoles cathos reçoivent plus que les établissements publics ?

BB        


Charlie Hebdo


Les petits cathos entretiennent l'amitié :

suppressions de postes en 2011-2012,
le privé est encore favorisé (et se plaint)

      L'aveu de Chatel est clair : les établissements privés scolarisent 20% des élèves, mais ne seront pas ponctionnés en proportion : "Si j'avais appliqué cette règle, il y aurait eu 3200 suppressions de postes dans l'enseignement privé sous contrat (...) ce n'est pas 3.200 postes qui vont être retirés à l'enseignement catholique mais 1533, c'est moins de 10% de l'effort. "


Chatel veut une plus grande sévérité dans les cas d'agressions verbales envers les profs.

Pour être dans le ton du jour, nous vous offrons cette blague de salle des profs d'institution pour jeunes filles cathos qui court sur le ouèbe  :

En voyant la foule de gens, Jésus alla sur la montagne. Et lorsqu 'il fut assis, les douze vinrent à lui. Il leva les yeux sur ses disciples et dit :"Bienheureux les pauvres en esprit car le royaume des cieux leur appartient. Bienheureux ceux qui souffrent car ils seront consolés. Bienheureux les doux car ils possèderont la terre..."
Quand Jésus eut terminé, Simon-Pierre dit "Il fallait écrire ?"
Puis André demanda  "Est-ce qu'on doit apprendre tout ça ?"
Et Jacques : "Il faut le savoir par cœur ?"
Philippe ajouta "C'est trop dur."
Jean dit "J'ai pas de feuille ! "
Et Thomas : "Moi, j'ai plus d'encre."
Inquiet, Barthélemy demanda "Y aura interro ?"
Et Marc interrogea : "Comment ça s'écrit «bienheureux» ?"
Matthieu se leva et quitta la montagne en disant "Je peux aller aux toilettes ?"
Simon annonça "Ça va sonner."
Et Judas dit enfin "Vous avez dit quoi après "pauvres" ?"

Alors, un Grand Prêtre du Temple s'approcha de Jésus et dit :

  • Quelle était ta problématique de départ ?
  • Quels étaient tes objectifs transversaux ?
  • A quelle compétence faisais-tu appel ?
  • Pourquoi ne pas avoir mis les apôtres en activité de groupe ?
  • Pourquoi cette pédagogie frontale ? Était-elle la plus appropriée
Alors, Jésus s'assit et pleura.
 

La jeunesse, cœur de cible de l'action gouvernementale :
un article de notre pigiste F.L.


C'est
l'avis
de
Chatel

Des profs, il y en a plein
à Pôle-Emploi !

Exclusif : la campagne promotionnelle !!!

Testez Pôle-emploi, c'est instructif.


Les bahuts privés se plaignent

ils veulent leur part du catho



Des nouvelles de nos ex.


C'est
l'avis
de
Chatel

Il faut apprendre l'anglais
dès trois ans !

Aidons le ministre dans sa tâche :

ressources audio pour les enseignants

Toutes les études le montrent, l'apprentissage de l'anglais
par les petits,
ça ne marche pas :

 
 
...

Le Mammouth Déchaînésponsorise ses amis musiciens
Cliquez-leur donc sur l'image