Les propriétaires d’un chien sont le plus souvent très attentifs à la santé de leur animal de compagnie. Il en est de même pour ceux qui possèdent un chat ou d’autres animaux domestiques. Si certains aiment prendre soin des animaux et vivre avec eux, d’autres préfèrent les commercialiser. Le braconnage est une activité illégale qui fait des ravages. Chaque année, de nombreux animaux sont arrachés de leur milieu naturel et vendus à travers le monde.

Interpol a récemment intercepté 30.000 animaux lors d’une opération de grande envergure. Cette mission savamment menée par leurs agents est la preuve que la menace est bien réelle.

SOS animaux en danger

C’est un véritable coup qui a été porté aux braconniers. L’opération ‘’Thunderstorm’’ a permis de sauver des milliers d’animaux des mailles de ces trafiquants. La saisie a favorisé la récupération de parties d’animaux et même de viande. Cette opération a été rendue possible grâce à la collaboration d’Interpol avec une centaine de pays. Les agents de cette organisation se sont mobilisés entre le 1er et le 31 mai 2018 pour réussir cette prouesse.

L’enquête menée et la collaboration de 92 pays sont les atouts qui ont permis de mettre un frein au commerce illégal d’animaux et d’espèces protégés. Près de 1500 suspects ont ainsi pu être identifiés.

En dehors des 30.000 animaux sauvés, Interpol a également procédé à 1947 saisies et 140 interpellations. Comme l’indique Sheldon Jordan, le responsable de l’équipe d’Interpol, tout animal doit être protégé. Il a d’ailleurs félicité ses agents pour le formidable travail abattu ayant mené à la réussite de l’opération. Ont été saisis :

  • 1 tonne d’ivoire d’éléphant
  • 8 tonnes d’écailles de pangolin
  • 43 tonnes de viande de brousse (zèbre, éléphant, ours, etc.)
  • 27.000 reptiles
  • 4.000 oiseaux migrateurs

Braconnage : une activité très lucrative

Le trafic d’animaux sauvages est le 4e secteur d’activité dans le milieu du crime qui génère le plus d’argent dans le monde. Ces transactions équivalent environ à 150 milliards de dollars chaque année. Selon Sheldon Jordan, cela influence beaucoup l’économie. Les braconniers risquent des peines d’emprisonnement qui peuvent équivaloir à 5 fois le montant des saisies. Dans le monde entier, le nombre d’espèces protégées s’élève à environ 35.000. Elles sont composées de végétaux et d’animaux.

Quand Internet menace les animaux sauvages

Les sites de vente en ligne sont devenus au fil du temps, des plaques tournantes du braconnage. Selon les enquêtes faites par l’ONG IFAW, ce sont près de 12.000 spécimens d’espèces sauvages qui ont été dénombrées. Plus d’une centaine de sites de vente en ligne proposent :

  • Des animaux à poil
  • Des tortues
  • Des perroquets
  • De grands félins vivants
  • Etc.

Sur ces sites Internet, certains proposent des animaux morts pour les empailler, quand d’autres vendent les animaux vivants en guise d’animal de compagnie.

D’autre part, on parle très souvent de braconnage d’animaux sauvages. Mais il faut savoir que le trafic d’animaux domestiques a explosé depuis plusieurs décennies. Nos chiens et nos chats ne sont donc plus à l’abri.

L’assurance : de quoi protéger vos animaux

Le meilleur moyen de protéger vos animaux est de souscrire à une assurance protection adaptée. Il existe aujourd’hui de très nombreuses assurances qui protègent la santé de vos chiens et chats. Certaines d’entre elles ont rajouté des clauses relatives au vol d’animaux.

L’assurance prendra en charge toutes les dépenses relatives aux soins qui seront prodigués à votre chien ou chat. Un remboursement se fera, mais il faudra surtout choisir une bonne référence auprès de laquelle vous assurer. Sur notre site par exemple, vous pourrez effectuer une comparaison entre les différentes garanties offertes par les assureurs. Pour rappel, il est important de bien lire les termes du contrat proposé avant de le signer. Les formules disponibles peuvent varier selon qu’il s’agit d’un chat ou d’un chien. Selon les cas, le délai de remboursement par l’assurance peut être de quelques mois.
Les animaux doivent être protégés et il est dommage de constater qu’ils sont aujourd’hui l’objet de trafic. Interpol a réussi une belle campagne en sauvant 30.000 d’entre eux des mains des braconniers. Il revient à chaque personne d’œuvrer à son niveau pour assurer la protection des animaux.

[widget id= »custom_html-2″]

[widget id= »custom_html-5″]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici