Assurance et Mutuelle Chat

Assurez votre chat : Des formules conçues pour ses besoins

Des remboursements vétérinaires de 50 % à 100 % !

Comparez les assurances maintenant !

Préserver votre animal de compagnie est très important. Vous l’aimez et bien entendu vous voulez en prendre soin et préserver sa vitalité et sa santé pour partager de longues années avec lui.

Prendre soin de son chat relève parfois d’une tâche ardue pour leurs maîtres. Sa nourriture – qui est le premier poste de dépenses pour votre compagnon, vous permettra de maintenir un régime équilibré gage de bonne santé. Entre petits bobos récurrents et maladies chroniques, on ne sait pas toujours comment y faire face. À cela s’ajoutent les accidents qui peuvent être de véritables gouffres financiers. Les soins prodigués peuvent parfois être assez coûteux. Vous allez aussi être amené à faire de nombreuses visites pour chez le vétérinaire chaque année et dépensez en moyenne 219 € par an – pour ses vaccins, des actes de prévention comme les traitements antiparasites. En plus de ces frais, vous ferez très probablement des propriétaires dont le chat doit bénéficier de soins d’urgence imprévus (1 maître sur 3 est concerné) pour une maladie ou suite à un accident qui s’élèveront alors a minima à 550 €.

Les assurances et mutuelles pour chats permettent de rembourser jusqu’à 100% de ces dépenses vétérinaires et offrent également de nombreux services complémentaires. La souscription à une offre d’une assurance est une étape importante, toutefois l’étude des formules proposées par ces compagnies est toute aussi cruciale.

Le Mammouth Déchaîné vous propose des outils pour vous retrouvez dans la jungle des assurances et mutuelles pour chat :

  1. Des ressources pour comprendre le fonctionnement des assurances et éviter les mauvaises surprises – vous voyez ces petites lignes en bas de contrat qu’on ne lit jamais…
  2. Un comparateur en ligne simple, gratuit et indépendant – pour vous permettre de comparer les formules des assureurs et mutuelles pour chiens et de trouver la meilleure formule qui conviendra à ses besoins et à votre budget.

Je compare maintenant et trouve la meilleure offre pour mon chat et mon budget

Dans cet article, vous trouverez toutes les informations utiles pour vous permettre de faire le meilleur choix ainsi que des réponses précises aux questions suivantes : En quoi consistent-les offres des assurances et mutuelles ? À quoi peut-on prétendre avec une ou une mutuelle animale? Quels sont les besoins couverts ? Quelles économies sur les frais de santé de votre animal ? Laquelle choisir pour être sûr que votre chat sera entre de bonnes mains ?

Mutuelle et Assurance : Définitions et différences

Les dépenses en matière de soins vétérinaires ont fortement augmenté ces dernières années. Le recours à une assurance ou mutuelle santé pour votre chat devient ainsi de plus en plus pertinent pour réduire ces frais.

Un certain nombre de facteurs explique la croissance récente des dépenses vétérinaires. Elle est dûe à :
– la quasi-libéralisation de cette profession. En effet, les prix appliqués varient d’une zone géographique à une autre et également d’un praticien à l’autre au sein du même périmètre. Ils sont fonction de la densité de la population et peuvent doubler aisément.
– l’exigence d’une innovation matérielle toujours à la pointe de la technologie. Ce qui entraîne des besoins onéreux en formations et en spécialisations.
– les taxes et charges qui ne cessent de croître également.
– un attachement de plus en plus évident des propriétaires à leur petit compagnon. Les maîtres sont en effet beaucoup plus concernés par la santé de leurs petits protégés et prêts à dépenser des sommes importantes pour les soigner mais également en traitement préventif ou de soins pour s’assurer du bien-être de leur animal.

Il n’est un secret pour personne que la santé de nos animaux de compagnie peut être assez coûteuse. Pour sa seule santé, votre chat peut vous coûter jusqu’à 995 euros chaque année.

Devant l’ampleur de ces frais, certains propriétaires de chats préfèrent attendre avant de consulter un vétérinaire. Malheureusement, l’attente n’est pas une meilleure solution. Des complications peuvent en effet survenir accroissant les douleurs et l’intensité des symptômes pour votre chat et provoquant une hausse de la note du vétérinaire qui interviendra pour traiter un nombre plus important de points ou une situation de santé plus critique pour votre chat.

Différence entre une assurance et une mutuelle santé pour animaux

L’assurance et la mutuelle sont-elles les mêmes ? Sur la forme, elles peuvent sembler similaires. Les services offerts sont les mêmes, mais le procédé est différent.

Les assurances en tant que compagnies sont soumises à un régime plus strict que les mutuelles. Elles dépendent de la réglementation liée au secteur des assurances. Leur but consiste en la garantie de rétribution des dépenses engagées chez le vétérinaire. Le statut d’une assurance ne permet aucunement aux clients une participation directe. Ils ne sont donc pas habilités à prendre part aux différentes réunions décisionnelles. En outre, pour y souscrire, il faut obligatoirement payer. Ce paiement se base notamment sur les antécédents médicaux de votre animal de compagnie mais aussi son âge ou encore son identification (puce, tatouage).

En revanche, une mutuelle est avant tout une association de gens solidaires. Elle n’a pas pour objectif de tirer un quelconque avantage des services rendus. Financièrement, une mutuelle dépend essentiellement de ses membres. Ces derniers se doivent de verser des contributions pour la faire fonctionner. Ledit fonctionnement est soumis à la réglementation liée aux principes de mutualité.

Une fois l’adhésion effectuée, les adhérents peuvent alors prendre part aux différentes réunions décisionnelles. Ils peuvent alors élire des représentants qui devront gérer l’association. Ces représentants devront néanmoins rendre des comptes.

Tout comme les assurances, vous pouvez souscrire un contrat de protection santé pour votre animal.

En quoi est-ce utile de prendre une mutuelle ou une assurance à son chat ?

Votre chat est sujet aux maladies et aux accidents. Toutes ces dépenses viennent grossir celles quotidiennes liées :
– à ses repas,
– aux renouvellements annuels des vaccins
– aux différents soins préventifs
—les check up
– les médicaments antihelminthiques
– les dépenses de castrastion des chats
– les dépenses de stérilisation des chattes
– la vaccination
– les médicaments destinés à lutter contre les parasites
– le nécessaire pour son entretien quotidien. Cela va du nettoyage dentaire aux shampoings. En passant par les produits ophtalmiques et autres.
– les thérapies alimentaires
– la mise en place d’un appareil permettant de l’identifier et de le suivre à la trace.

Il est important de prévoir ces dépenses et bien plus dans certains cas. Sans quoi vous pourriez vous retrouver asphyxiés par ces dépenses.

Voilà pourquoi il est utile d’adhérer à une assurance ou de faire partie d’une mutuelle. Outre les avantages financiers que vous pourrez en tirer, vous y gagnerez en tranquilité d’esprit. Il vous faudra néanmoins payer chaque mois une cotisation. Vous aurez ainsi droit à un suivi et un remboursement partiel ou total des dépenses vétérinaires (en fonction de la formule choisie). N’hésitez plus à faire soigner ou traiter votre chat. Même les opérations ne seront plus une source d’inquiétude. Votre félin ne s’en portera que mieux.

Il existe un nombre important de formules et toutes ne se valent pas. Elles varient les unes des autres de par les prestations proposées, les garanties offertes et bien sûr les niveaux de tarifs. Vous devrez donc adhérer à la plus avantageuse pour votre animal et vous.

Ça marche comment une assurance ou une mutuelle pour chat ?


Voici une vue globale des étapes clés pour vous faire rembourser :

  • Première étape, le rendez-vous vétérinaire dès que votre petit compagnon a besoin d’être ausculté ou soigné.
  • Après réalisation des soins, suite à cette visite vous devez récuperer d’avancer le montant de la facture et la récuperer.
  • Ladite facture devra alors être adjointe d’un feuillet de traitements. Le tout transmis par la suite à votre assurance ou mutuelle. Vous pouvez vous procurer les feuillets de traitements chez votre assureur ou mutualiste. Rappelons que seul le vétérinaire et son assistant sont habilités à remplir le feuillet.
  • Il vous faudra attendre le délai entendu lors de votre souscription. En général, plus ou moins deux (02) jours pour percevoir votre remboursement. Le montant vous sera viré sur votre compte en banque. Cette remboursement dépend de l’option à laquelle vous avez souscrit.

La remboursement peut être fonction :
– de la somme totale inscrite sur votre note
– du type de traitements ou d’opérations couverts par votre souscription
– du pourcentage appliqué à votre remboursement
– de l’existence ou non d’une franchise
– de la durée de vie de votre chat.

Retenez donc que la grande majorité des conventions délimitent l’âge de votre chat avant toute souscription. Les critères de souscription varient d’une assurance ou d’une mutuelle à une autre. En général, les chatons sont obligés de patienter pour bénéficier d’une couverture santé (pas avant trois mois). Les chats plus vieux dont l’âge est compris entre 7 et 10 années peuvent se voir refuser une souscription ou un renouvellement d’assurance. Votre paiement mensuel est déterminé par l’âge de votre chat lorsque vous souscrivez. Plus il est âgé, et plus vous paierez. Selon que votre chat soit plus ou moins âgé, vous paierez jusqu’à 2 euros de différence. Pourquoi cette discrimination ? Selon les statistiques, les chats les plus vieux sont les plus vulnérables. Ils sont les plus susceptibles de contracter des affections.


Il est également possible que vous remarquiez une différence de coût selon la race de vos chats. Oui, c’est en effet à ne pas ignorer. Cela a pour conséquence immédiate, une petite rallonge sur votre contribution chaque mois. On en revient encore aux statistiques. En effet, quelques-unes des races connues sont moins résistantes. D’autres sont fréquemment sujettes à certaines maladies plus importantes. Et d’autres encore, à cause de leur envergure, nécessitent quantité de traitements spéciaux.


Quels sont les avantages et les inconvénients d’une souscription à une assurance ou à une mutuelle ?


Voici quelques points positifs indéniables :

  • Le tout premier avantage est la qualité du suivi de votre chat. Tant sur le plan de la prévention que celui du traitement des maladies et accidents.
  • Le second est qu’il n’y aura plus aucune hésitation de votre part devant un doute. Vous consulterez plus aisément le vétérinaire et votre chat souffrira moins.
  • Vos dépenses pour la santé de votre chat seront prises en charge.

Mais comme toute chose, une souscription possède aussi des inconvénients. Il faut le savoir et y être préparé :
– Vous évitez certes les gros dépenses non prévus. Mais en contrepartie, vous devrez payer une contribution. Cela même si votre petit protégé n’a bénéficié d’aucun traitement. Ce paiement se fera une fois chaque mois et varie de 7 € à 60 €. Tout est fonction des modalités liées au contrat et à l’option pour laquelle vous avez souscrit.
– Lisez bien votre contrat avant d’y apposer votre signature. Certains assureurs ou mutualistes peuvent ne pas prendre en charge certains soins alors qu’ils représentent une dépense non négligeable. Nous vous conseillons donc d’exiger des devis.

Assurance et mutuelle, comment faire le bon choix

Une estimation faite situe le taux de chats bénéficiant d’une couverture santé à moins de 5 %.

Les maîtres sont donc encore en train de découvrir la possibilité d’une assurance pour leur chat. Ils doivent donc en premier lieu établir une estimation des frais éventuels. Ce processus devra être appliqué à toutes les opérations médicales comme chirurgicales :
Faites une comparaison des différentes options qui vous sont proposées. Il s’agit de la formule que vous choisirez et des garanties qu’elle offre. Vous pouvez vous servir de notre comparateur pour vous permettre de faire un choix ajusté à vos finances. Vous devrez également prendre en compte les exigences médicales de votre compagnon.
Privilégiez les options exhaustives. Elles méritent que vous vous y intéressiez. Des petits bobos inoffensifs aux opérations de chirurgie. En passant bien sûr par les chocs accidentels. Cela vous évitera de vous voir refuser certaines remboursements.
– Déterminez quelles sont vos réelles nécessités en termes de soins pour votre chat. Des options peu coûteuses ne prennent pas en compte les dommages importants. Les options intermédiaires prennent aussi en compte les dépenses découlant des affections légères. Pour finir, les options premium se chargent de tout rembourser. Cela inclut les dépenses liées aux différents actes de préventions cités plus haut.
Une étude comparative des niveaux de remboursement vous apprendra bien des choses. Elle est bien souvent fonction de l’option souscrite. Ce niveau peut fluctuer entre 50 et 100 %. Plus cette marge est élevée, plus votre contribution par mois le sera également.
– Prenez aussi garde au coût de votre franchise. Elle peut être comprise entre 0 € et 200 €. Son application peut être faite sur chaque traitement ou annuellement. Il vous revient de la payer.

Certaines assurances ou mutuelles ont mis en place un plafond de remboursement annuel. Mais ils tiennent parfois compte des options que vous aurez choisies. Si elles excèdent votre couverture, vous devrez gérer des dépenses dues aux traitements prescrits par votre vétérinaire.

  • Déterminez le délai de carence. C’est le temps qu’il faut à votre chat pour être couvert après signature du contrat. Vous pourrez donc comparer le temps pendant lequel votre chat ne bénéficiera d’aucune protection. Ce laps de temps est imposé par certains assureur ou mutualiste.

Il peut ainsi vérifier les antécédents cliniques de votre chat. Ce qu’ils recherchent surtout ce sont les affections récurrentes. Cela a très souvent pour effet :
– le refus par l’assureur ou le mutualiste de prendre en charge votre chat déjà très âgé
– la forte augmentation des coûts normalement appliqués. Soit parce que votre chat est catalogué à risque. Soit qu’il est catalogué comme sénior.

Consultez le listing des opérations non remboursées. Il s’agit :
– des affections génétiques ou des maux innés,
– des répercussions d’une non-vaccination ou encore
– de certaines opérations chirurgicales.

  • Votre prestataire vous a-t-il été conseillé par votre vétérinaire ? Est-il soumis à la réglementation de l’Organisation des vétérinaires? Il vous revient de vous assurer de la probité de votre assureur ou mutualiste. Cela vous évitera d’être sujet aux éventuelles déconvenues qui pourraient découler d’un mauvais choix.
  • Il convient également de vous renseigner sur les différents avantages dont peut bénéficier votre chat. En termes plus clairs, le contrat couvre-t-il les dépenses sanitaires effectuées dans d’autres pays ? Cela pourrait représenter un gros avantage. Vous devrez vous en assurer et la faire attester par voie écrite.
  • Faites une étude comparative des différentes options offertes. Même si elles semblent identiques, leurs prises en charge peuvent s’avérer différentes. Vérifiez qu’une option moins coûteuse vous confère des avantages identiques aux autres. Même si cela vous paraît une perte de temps, lisez attentivement les petits caractères. Vous devrez également vous assurer de l’immuabilité des coûts au fil des ans.

Nous vous recommandons toute votre attention lors de la souscription. Vous devrez évaluer la somme de la franchise annuelle et le mode de remboursement (différent si traitement préventif ou curatif). Il est impératif que vous connaissiez le seuil maximal de remboursement. Le seuil annuel dudit montant varie de 1000 euros à 2000 euros.

Enfin, Il est important de noter que mutuelles ou assurances apposent un seuil particulier. Cette application est fonction des opérations chirurgicales les plus onéreuses. Ces dernières sont alors recensées. Les montants sont identiques au seuil par an. Mais, ils sont aussi appliqués par affection ou choc accidentel.

En quoi consiste le délai de carence ?

Avant toute souscription, vous devez emmener votre chat en consultation chez votre vétérinaire. Ce dernier vous dira s’il est en pleine forme. Il devra alors vous délivrer un document attestant de sa bonne condition physique. Ce document délivré après auscultation vous permet de bénéficier de votre mutuelle ou assurance.

Attention tout de même car le contrat ne prend pas toujours effet immédiatement. Un certain nombre de jours passent avant la prise en charge effective. La couverture santé de votre chat est alors soumise au délai de carence. Chez certains assureur ou mutualiste, il est réduit à sept (07) jours.

Faut-il nécessairement faire examiner mon chat avant une procédure de couverture santé ?

En fonction du dossier médical de votre chat, il vous sera exigé un examen sanitaire. Cet examen devra être réalisé avant la souscription. Le délai de carence pourrait vous être alors diminué.

Chez certaines mutuelles ou assurances, la visite initiale est une préalable obligatoire requis par la plupart des assurances et mutuelles. Chez d’autres par contre (notamment ceux au temps de carence limitée) ce n’est pas le cas. Mais dans ce cas, vous ne serez plus éligible pour une réduction dudit délai de carence.

Sans auscultation sanitaire, les délais classiques vous seront appliqués. À savoir :
– sept (7) jours dans le cas d’accidents (routiers, morsures, etc.)
– sept (07) jours également en ce qui concerne les soins préventifs
– quarante-cinq (45) pour les affections
– six mois (06) dans le cas d’une affection suivie d’une opération chirurgicale.

Qu’est-ce qu’une franchise santé animale ?

Il est essentiel de garantir des soins à votre chat. Les avantages sont nombreux. Mais puisqu’il s’agit d’une assurance, elle est aussi sujette à la franchise. Voici en quelques lignes ce que vous devez savoir à ce sujet.

Ne vous effrayez pas sans avoir au préalable compris. Il est utile de faire une précision importante. C’est que la franchise appliquée ici n’a rien de commun avec celle destinée aux assurances automobiles. Le paiement dans ce cas-ci ne se fera pas toutes les fois où votre chat sera soigné.

La franchise n’est due uniquement qu’une fois par an et est déductible de votre premier remboursement.

En d’autres mots, vous n’aurez pas à dépenseser en surplus. Le montant de la franchise n’est donc pris qu’une fois par an. Dès la première utilisation annuelle, la somme est alors défalquée de votre remboursement.


Par contre, certains assureurs ou les mutualistes n’exigent aucune franchise par an. Dans ces cas, vous aurez à payer en général environ 75 euros à 150 euros. Le contrat n’excédera pratiquement jamais cette fourchette.


Soyez vigilants, car la franchise annuelle n’est appliquée qu’aux traitements comme :

– soigner

– opérer

– hospitaliser

– faire une radiographie

– faire des examens

– administrer une médication

– donner les soins pour juguler une affection ou pour le remettre d’un choc accidentel

 

Les traitements préventifs quant à eux, sont remboursés annuellement de façon forfaitaire. Contrairement à la franchise qui elle, est proportionnelle. La franchise n’est donc pas applicable aux traitements préventifs.

 

 

Quel montant prévoir pour assurer convenablement votre chat ?


Dans le cas d’assurances ou de mutuelles spécialisées, les dépôts demandés par mois sont peu coûteux. Pour le comprendre, il vous suffit de voir les différents avantages et le taux de remboursement. Vous pouvez donc assurer votre chat pour environ 10 euros. Évidemment, il y a un certain nombre d’options. Leurs coûts sont fonction de l’intégralité de la prise en charge. Très souvent, vous avez le choix entre trois options graduelles.

 

À savoir à titre indicatif :

  • Simple

La souscription à cette option commence à partir de 9 euros pour assurer votre chat. Cette souscription vous donne droit à une couverture minimale. Elle ne couvre que la moitié de vos dépenses. Soit un remboursement équivalent à 50 % de vos dépenses. Le seuil de remboursement est de 1 000 euros par an. La franchise versée chaque année est de l’ordre de 150 euros. Et cette option ne prend pas en charge les dépenses en prévention.

 

  • Médium

La souscription à cette option commence à partir de 20 euros pour votre chat. Cette souscription vous donne droit à une couverture moyenne. Elle couvre plus de la moitié de vos dépenses. Soit un remboursement équivalent à 80 % de vos dépenses. Le seuil de remboursement est de 1 500 euros par an. La franchise versée chaque année est de l’ordre de 80 euros. Et cette option dispose d’une somme forfaitaire allant de 50 euros à 100 euros. Ce forfait est alloué aux dépenses préventives et est disponible chaque année.


  • Maximum

La souscription à cette option commence à partir de 25 euros pour votre chat. Cette souscription vous donne droit à une couverture maximale. Elle couvre l’intégralité de vos dépenses. Soit un remboursement équivalent à 100 % de vos dépenses. Le seuil de remboursement est de 2 000 euros par an. La franchise versée chaque année est de l’ordre de 0 euro. Et cette option dispose d’une somme forfaitaire allant de 100 euros à 150 euros. Ce forfait est alloué aux dépenses préventives et est disponible chaque année.

 

 

Quels traitements sont susceptibles d’être remboursés ?

 

La différence des opérations médicales s’effectue aussi en ce qui concerne l’assurance de votre chat. Cette différenciation a bien évidemment un impact sur vos remboursements.

 

Pour généraliser, une différence significative est faite, entre les traitements ordinaires ou d’aide et les traitements préventifs.

 

Les traitements ordinaires ou d’assistance sont ceux donnés en cas d’affections ou de chocs accidentels.

 

Tandis que les traitements préventifs ou d’aisance sont ceux apportés pour éviter une maladie.

Les traitements ordinaires ou d’assistance regroupent :

– les visites ordinaires

– les visites urgentes

– les admissions en services hospitaliers

– les radiographies

– les examens

– les infiltrations

– les opérations chirurgicales

– les thérapies

– les transferts en véhicule médicalisé.

 

Ces traitements sont remboursés au taux indiqué lors de votre souscription. Ce taux figure dans votre convention et est fonction de l’option prise. Il fluctue entre 50 % et 100 %.


Les traitements préventifs ou d’aisance regroupent quant à eux regroupent :

– les points sanitaires

– les vaccinations

– les antihelminthiques

– les déparasitant

– la castration

– les suppressions de tartre

– l’homéopathie

– le collier électronique

 

Ces traitements sont remboursés de façon forfaitaire chaque année. Il est rare qu’ils dépassent annuellement la barre des 150 euros.

 

 

Quels sont les protocoles éventuels dont votre chat peut bénéficier en plus ?

 

Outre les protocoles normaux de remboursements, il en existe quelques-uns en plus. Ils ont été élaborés par des professionnels dans le domaine sanitaire animal. On peut citer au nombre de ces options :

  • L’option d’implication civile. Elle couvre les dégâts physiques ou sur possessions imputées à votre chat. Qu’il s’agisse d’un être humain ou d’un autre animal.
  • L’option trépas : remboursement des dépenses faites lors du décès de votre animal de compagnie. Certaines compagnies participent même à l’acquisition de votre nouvel ami. Cela dans le but de vous aider à remplacer celui que vous avez perdu.

Vous pouvez bénéficier de ces offres sans aucune restriction. Pour ce faire, vous devrez dépenses un peu plus mensuellement. Il faut compter au moins 3 euros additionnels chaque mois.


Vous trouverez également des packages supplémentaires. Ils sont dénommés « aisance » ou « zen ». Ils proposent en plus des options usuelles telles que :

– faire garder votre chat si vous êtes hospitalisé

– faire venir une personne afin d’aider à domicile pour les tâches de ménage

– aider à rechercher votre chat perdu

– prévoir un soutien psychique lors du décès de votre chat.

 

Effectuer un choix adéquat pour votre chat c’est d’abord avoir son attention braquée sur :

– le coût.

– la proportion coût/taux de remboursement.

– la somme allouée aux traitements préventifs.

– les critères essentiels pour souscrire.

 

Pour cela, utilisez notre comparateur en ligne d’assurance et mutuelle santé pour chat.