Assurance et Mutuelle Chien

Assurez votre chien : Des offres adaptées à ses besoins

Des remboursements vétérinaires de 50 % à 100 % !

Préserver votre animal de compagnie est très important. Vous l’aimez et bien entendu vous voulez en prendre soin et préserver sa vitalité et sa santé pour partager de longues années avec lui.

Son alimentation – qui est le premier poste de dépenses pour votre compagnon, vous permettra de maintenir un régime équilibré gage de bonne santé. En complément, vous allez aussi être amené à faire de nombreuses visites pour chez le vétérinaire chaque année et dépensez en moyenne 297 € par an – pour ses vaccins, des actes de prévention comme le détartrage ou encore les traitements antiparasites. En plus de ces frais, vous ferez très probablement des propriétaires dont le chien doit bénéficier de soins d’urgence imprévus (1 maître sur 3 est concerné) pour une maladie ou suite à un accident qui s’élèveront alors a minima à 750 €.

Les assurances et mutuelles pour chiens permettent de rembourser jusqu’à 100% de ces dépenses vétérinaires et offrent également de nombreux services complémentaires. La souscription à une offre d’une assurance est une étape importante, toutefois l’étude des formules proposées par ces compagnies est toute aussi cruciale.

Le Mammouth Déchaîné vous propose des outils pour vous retrouvez dans la jungle des assurances et mutuelles pour chien :

  1. Des ressources pour comprendre le fonctionnement des assurances et éviter les mauvaises surprises – vous voyez ces petites lignes en bas de contrat qu’on ne lit jamais…
  2. Un comparateur en ligne simple, gratuit et indépendant – pour vous permettre de comparer les formules des assureurs et mutuelles pour chiens et de trouver la meilleure formule qui conviendra à ses besoins et à votre budget.

En pousuivant la lecture de cet article, vous trouverez toutes les informations utiles pour vous permettre de faire le meilleur choix ainsi que des réponses précises aux questions suivantes : En quoi consistent-les offres des assurances et mutuelles ? Offrent-elles les mêmes prérogatives ? Ont-elles des limites ? Si oui, quelles sont-elles ? Comment y adhérer ? Quelles économies sur les frais de santé de votre animal ? Laquelle choisir pour être sûr que votre chien sera entre de bonnes mains ?

En quoi consiste une assurance pour chien ?

Petit rappel Wikipédia… Selon le dictionnaire, la définition générale d’une assurance est celle d’un contrat. Mais si on doit être plus précis, l’assurance est une « prestation de lors de la survenance d’un évenement incertain et aléatoire appelé « risque ».
Cette prestation le plus souvent de nature financière est lus souvent destinée à un individu, une association, une société,… Les assurés paient en échange une cotisation ou une prime.
 On est bien avancé, pas vrai ?

Très populaire dans les pays anglo-saxons mais aussi en Allemagne et dans les pays scandinaves, l’assurance pour animaux de compagnie se développe progressivement en France. Pas étonnant quant on observe la hausse des dépenses vétérinaires dans l’Hexagone qui ont augmenté de plus de 70% ces dix dernières années !

Comme pour les êtres humains, la durée de vie de nos compagnons à quatre pattes s’allonge et avec elle les dépenses de soins et de santé à mesure qu’ils vieillissent.


Quels sont les détails d’un contrat d’assurance ?

  • les termes du contrat
    C’est l’énumération des différents dommages couverts par votre assureur. Ils doivent être détaillés et précis.
  • La cotisation et sa fréquence de versement
    Elle est déterminée en fonction du type d’assurance souhaité. Elle peut être mensuelle, bimensuelle, trimestrielle, semestrielle ou tout simplement annuelle.
  • le bénéficiaire
    Selon le type d’assurance choisi, ce titre a une signification différente. Il entraîne également des obligations différentes. Il existe plusieurs types de contrat d’assurance.
  • la nature de la prestation à rendre par l’assureur.
    Définir les services pour lesquels l’assureur s’engage est primordial. Il faut donc les notifier pour empêcher tout conflit ultérieur.
  • Les risques couverts par la souscription à l’assurance spécial chiens.
    Chaque événement incertain qui sera assuré doit être établi dans une liste. Cette dernière devra figurer dans la police d’assurance.


En France, le futur assuré est considéré comme étant de bonne foi. Il se doit donc de fournir toutes les informations que réclamera son assureur. Toute déclaration fausse, incomplète ou inexacte peut conduire à un contrat nul et caduc. Il faut parer à toutes éventualités. Le demandeur d’assurance avant sa souscription doit remplir un formulaire. Ceci a pour but de donner toutes les informations utiles à son assureur.

A noter que votre chien devra, dans ces conditions, passer également un examen médical. Ce dernier permettra d’évaluer les risques d’assurances par ce document.

S’il arrive que votre chien soit victime d’un accident, ses soins seront pris en charge par votre assureur.

Si votre chien est à l’origine d’un dommage, votre assurance couvrira tout ou partie des conséquences et vous reversera une somme prédéfinie. Elle vous aidera alors à régler les dégâts que votre chien aura causés.

En cas de voyage, votre chien peut bénéficier d’une assurance durant tout le voyage. Si besoin, il pourra être rapatrié.

En quoi consiste une mutuelle santé animal spéciale chiens ?


De manière générale, la mutuelle ou la société mutualiste est une association à but non lucratif. Ses membres appartiennent à la même profession ou à la même branche professionnelle. Ils bénéficient d’un système d’assurance ou de prévoyance sanitaire.

Tout comme les assurances animales, elles proposent des contrats et des prestations adaptés aux besoins, à l’âge et à la santé de votre chien.

En quoi une mutuelle est-elle différente d’une assurance ?

La mutuelle ne diffère pas de l’assurance seulement par sa dénomination. En vérité, ils ont le même but. Ce dernier consiste à rembourser en partie ou en totalité les frais de santé de votre chien. Mais à part le but, plus grand-chose en commun.

Il faut donc se référer à leur nature et leurs statuts pour se rendre compte de leurs différences.

Les assurances sont soumises au code des assurances u le statut privé des compagnies d’assurance, les clients n’ont aucun pouvoir décisionnel. À cela, il faut ajouter le fait de souscrire et de payer une quote-part. Le montant est défini par le dossier médical de votre chien. Il est fonction de son âge, de ses affections et de sa “consommation” médicale. Tout cela entre en ligne de compte.

Tandis que la mutuelle quant à elle, est un rassemblement de personnes ayant un but commun. L’essence même d’une mutuelle est l’inexistence d’un objectif de rentabilité. En son sein, elle fait la promotion de valeurs telles que la solidarité. Elle ne fonctionne que grâce aux cotisations de ses membres.

 

Quelle mutuelle ou assurance santé choisir pour votre chien ?

Après analyse du fonctionnement de ces deux institutions, on se demande quoi choisir. Une comparaison se révèle donc être nécessaire.

Commençons par comparer leurs tarifs.
Pour cela, utilisez un comparateur d’assurances et de mutuelles. Ceux-ci montrent des écarts entre les mutuelles santé animale et les assurances santé spéciale chiens. Mais à y voir de plus près, les deux structures sont en totale compétition. La différence de tarif à garantie égale n’est pas automatiquement plus élevé d’un côté que l’autre. Un bon comparateur vous permettra de faire le parallèle entre les marques, les tarifs, les forfaits, les options, les prestations, les remboursements, les garanties, ….

 

En somme, pour choisir sa mutuelle ou son assurance animale, plusieurs facteurs entrent en jeu. Les tarifs sont les tout premiers à prendre en compte. Le rapport qualité-prix est également très important et nécessite une étude minutieuse de votre part. Votre chien mérite le meilleur.
Il existe un certain nombre de formules. Dans votre sélection, en fonction de la formule choisie, prenez les tarifs ayant les mêmes garanties. La comparaison sera d’autant plus facile. Pour les obtenir, c’est simple. Il vous suffira de demander des devis gratuits.

Comme énoncé plus haut, les compagnies d’assurance deviennent plus exigeantes. Cette exigence se traduit par un formulaire à remplir ainsi qu’une visite médicale pour votre chien, cela avant toute souscription d’assurance. Tout comme les mutuelles, elles proposent divers forfaits ou formules qui répondent aux caractéristiques et aux besoins sanitaires de votre chien. Faites-vous une idée précise des soins auxquels votre chien a droit.

Le choix reste et demeure vôtre. La priorité est le bien-être de votre animal de compagnie. Vous aurez alors la satisfaction d’avoir fait le nécessaire pour sa santé.

Comment bien choisir la protection santé de votre chien ?

Dès l’adoption de votre chien, il est très important de l’assurer. Que ce soit auprès d’une mutuelle de santé animalière ou d’une compagnie d’assurance spéciale chiens. Ce geste est la meilleure preuve d’amour à lui donner. Vous lui assurez ainsi une vie longue et paisible. Une vie à l’abri de toute souffrance ou difficulté de santé. Il doit être suivi par un vétérinaire bien équipé. Cela sans occasionner de grosses dépenses pour son maître.

Le mieux à faire, c’est de choisir une compagnie ou société d’assurance. Selon les spécificités de votre chien, cette dernière vous proposera un contrat. Ledit contrat devra être adapté aux besoins de votre chien et à vos attentes. Avant d’opter pour un quelconque contrat, il s’agit de prendre en compte certains points très importants.

Vous devez le savoir, votre chien sur le plan médical n’est aucunement égal à tout autre chien. Il peut être plus petit, plus fragile, plus sujet à telle ou telle autre affection. Et donc plus sensible ou tout simplement plus âgé. Votre chien peut donc développer moins de résistance à certaines pathologies.

D’autre part, son quotidien peut aussi affecter sa santé. Il suffit d’une simple fracture pour réduire ses mouvements et endommager sa santé. Les chiens de chasse ou les chiens sédentaires souffrent tôt ou tard de leurs activités quotidiennes.

Les soins médicaux sont tôt ou tard nécessaires à tout animal. Qu’il s’agisse d’un accident ou d’une maladie quelconque. Malheureusement, les frais d’hôpital coûtent très chers. Il est souvent difficile, voire impossible, de faire bénéficier à son chien de bons soins médicaux. La meilleure solution est donc de souscrire pour lui à une assurance santé.

Beaucoup de compagnies d’assurance aujourd’hui se sont spécialisées dans la santé animalière. Chacune d’elle a sa particularité. Proposant ainsi des contrats d’assurance différents de ceux de leurs concurrents. Parmi toute cette multitude, les services offerts sont variés et les garanties diverses.

Dans toute cette multitude de prestations d’assurance, trois types de contrat pour canidés ressortent généralement. Il s’agit de :

1. L’option économique

Elle est conçue pour rendre des services basiques. C’est le minimum requis pour couvrir l’assurance santé. Attention tout de même car ces contrats n’offrent pas une grande couverture santé pour votre chien. En cas de problèmes de santé graves ou d’accidents, le propriétaire se retrouve seul face à une facture parfois salée.

  1. L’option de confort

Elle est plus élaborée que la première. Ce contrat d’assurance s’engage à rembourser en partie les frais liés aux maladies sans gravité. Il en va de même pour ceux en rapport aux incidents importants.

  1. L’option haut gamme

C’est le contrat premium. Il couvre la maladie, les accidents et l’hospitalisation. Il prévoit la couverture partielle des frais liés aux traitements à titre préventif. On parle donc :
— de vaccination,
— des bilans de santé,
— de l’identification du chien,
— de stérilisation
— des produits contre les parasites et autres indésirables.

Dans l’ordre des choses, chaque contrat induit une contribution. Elle change d’une compagnie d’assurance à une autre.

La question est donc comment choisir ? Votre choix devra garantir un bon rapport qualité-prix pour les besoins de votre chien. Avec la multitude d’offres qu’il y a sur le marché, le choix n’est pas simple. Le meilleur processus pour une première sélection est de tamiser grâce à des critères. Ces critères doivent être essentiels dans le contrat recherché. On a donc :
— les garanties proposées par la formule et leur étendue. De cela dépend la bonne assurance de votre chien. Plus les garanties sont larges, mieux c’est. Ensuite, il y a les risques que la formule couvre à savoir :
— les accidents,
— les maladies
— l’hospitalisation.

Puis il faut tenir compte du taux de remboursement qui va de 50 % à 100 %. Cette variation est fonction de la souscription et des compagnies d’assurance. Elles tiennent compte aussi du plafond annuel de rétrocession. La plupart du temps plus la cotisation est haute, plus le plafond l’est également. Il peut alors atteindre les 2500 euros ou même plus.

Il s’agit aussi de prendre en compte les frais à engager pour les traitements préventifs. Dans cette partie aussi, un plafond annuel est fixé selon les contrats et les compagnies. Ce plafond permet de partiellement rembourser les frais engagés chez le zootechnicien. Il couvre également les frais engagés pour l’achat des traitements préventifs.

Chaque compagnie précise les exclusions dans ses conditions générales. Ces exclusions doivent être étudiées avec minutie. Elles concernent généralement :
— certaines maladies,
— les chiens dangereux
— l’âge de votre chien à la souscription du contrat.

D’autres situations seront aussi exclues de la souscription à l’assurance du chien. C’est à vous de veiller à ce qu’elles ne soient pas à votre désavantage. En ce qui concerne l’âge de votre chien, le mieux est de l’assurer le plus tôt possible. Certains assureurs parfois refusent catégoriquement de souscrire un chien qui a déjà  ans ou plus.

Certaines compagnies imposent un délai de carence C’est la période où l’assureur observe votre chien. Cela lui permet une évaluation poussée des possibilités de souscription ou non. C’est en fait une période d’essai où il n’est pas couvert. La compagnie d’assurance vérifie qu’il est bien en bonne santé. Le délai de carence est variable et peut aller de quelques jours à quelques mois. Pendant cette période, vous ne pouvez pas compter sur votre assureur en terme de remboursement.

De même que le délai de carence, toutes les compagnies d’assurance n’appliquent pas la franchise. Mais elle n’est pas à négliger. La franchise est un pourcentage. Ce montant n’est pas à la charge de l’assureur, mais à celle du maître. On l’applique le plus souvent aux dépenses des traitements les plus courants. Les soins préventifs ne sont pas concernés.

La cotisation est l’un des points les plus importants dans le contrat. Elle détermine la nature de l’assurance qui sera offerte à votre animal de compagnie. Le montant de cette cotisation ne doit pas peser sur votre budget familial. Le but de cette souscription est de protéger votre chien. Mais elle ne doit pas pour autant vous handicaper financièrement. Vous devrez être capable de payer votre contribution. Les propositions de règlement sont à choisir entre :
— le mois,
— le trimestre,
— le semestre, ou
— l’année.

En quoi consiste la prévention ?

Chez le chien, la prévention regroupe toutes ces petites actions qui permettent de préserver sa santé. On parle de traitements préventifs. Ce sont :
— les points sanitaires
— les vaccinations
— les antihelminthiques
— les déparasitants
— la castration
— les suppressions de tartre
— l’homéopathie
— le collier électronique

Une multitude de contrats et d’options vous seront proposés. Privilégiez ceux tenant compte des opérations préventives. Les dépenses liées à la prévention font l’objet d’un forfait étudié par chaque assureur ou mutualiste. En effet, toutes les compagnies ne vous proposent pas le même montant forfaitaire. Cette somme varie d’une compagnie à une autre.

À quoi doit-on s’attendre avec le montant forfaitaire alloué à la prévention ?

L’allocation de ce montant se révèle être un plus aux souscriptions des mutuelles ou assurances. Il est perçu par le maître du chien en guise de rétrocession partielle des traitements préventifs. Non seulement le montant, mais également la liste des traitements pris en charge varie. Cette variation est fonction de la mutuelle ou de l’assurance. Il vous suffit de consulter les indications rattachées à la convention de souscription.

Malgré leur différence, on remarque une similitude dudit montant entre les assureurs. Cette similitude est plus sur la forme que dans le fond. En général, ils couvrent :
— les check up
— les médicaments antihelminthiques
— les dépenses de castration des chiens
— les dépenses de stérilisation des chiennes
— les vaccinations
— les déparasitants
— les suppressions de tartre dentaire
— l’homéopathie
— le collier électronique
— le nécessaire pour son entretien quotidien. Cela va du nettoyage dentaire aux shampooings. Mais en passant aussi par les produits ophtalmiques et autres.
— les thérapies alimentaires.

De façon exceptionnelle, cette couverture peut s’étendre aux achats effectués en magasins spécialisés. Il s’agit d’achats de matériels, jouets ou même de nourriture thérapeutique. Ces achats peuvent dans certains être effectués chez votre zootechnicien.

Le montant est laissé au jugement libre de votre compagnie d’assurance. En résumé, plus votre souscription sera importante, plus cette somme le sera aussi. Par exemple, elle peut aisément être comprise entre 100 euros et 150 euros. Les plus petites sommes sont de l’ordre de 10 euros. Rappelons que le montant alloué aux traitements préventifs est fixé chaque année.

Le bénéfice de ce montant forfaitaire n’est pas synonyme d’une contribution démesurée. Les meilleures compagnies ou mutuelles vous feront des propositions raisonnables. Ces propositions n’engendreront pas de surtaxes.

Comment se faire rétrocéder ses dépenses en soins préventifs ?

Il faut suivre la même procédure que pour un remboursement standard. À cela près que vous devrez écrire une demande de rétrocession. Vous y mentionnerez clairement votre désir de bénéficier dudit montant forfaitaire. Évidemment, vous devrez y adjoindre toutes les notes concernant vos dépenses.

Quels en sont les avantages ?

Il n’est pas fait mention d’inconvénients, car le forfait alloué à la prévention n’a que des avantages. En bons maîtres, vous connaissez sans doute l’importance capitale que revêt la vaccination. Surtout pour un jeune chien. Avec ce forfait, votre chien ne manquera plus aucune vaccination. Votre esprit sera alors débarrassé de l’anxiété. Vos poches seront libérées de ce poids que représentent ces soins. Ainsi, vous n’hésiterez plus à consulter son vétérinaire en cas de doutes. Les bilans également seront réguliers. Vous n’attendrez plus qu’il soit malade pour faire ce qu’il convie.

Faites confiance au Mammouth déchaîné pour vous aider à comparer les assurances et mutuelles santé animales spéciales chiens. Pour cela, utilisez dès maintenant notre comparateur en ligne.