Maladie de lyme chez le chat

La maladie de lyme a été identifiée pour la première fois en 1975. Le borrelia burgdorferi en est responsable.

Quoique rare, elle fait partie des pathologies que votre chat peut contracter. En effet, il ne suffit que d’une morsure de tique et bonjour la borréliose.

Son diagnostic est l’étape première pour la vaincre. Si vous vivez à la campagne, et si votre chat aime se promener, vous devez redoubler de vigilance. Les tiques sont à l’affût de sang chaud et porteuses de nombreuses pathologies, dont la maladie de lyme.

maladie lyme chat

Les symptômes

Les symptômes de cette maladie n’apparaissent qu’au dernier moment. Souvent, deux à trois mois après la morsure de la tique. Votre chat peut être porteur du virus sans qu’aucun signe ne soit apparent. En cas de contamination, les symptômes que vous pourriez remarquer chez votre boule de poils sont :

  • Une poussée de fièvre ;
  • Un état d’abattement ;
  • Une perte d’appétit ;
  • Une démarche hésitante : puisque les articulations sont raides et douloureuses.

Surtout, ne paniquez pas. Amenez votre animal de compagnie chez le vétérinaire. Tous les soins nécessaires seront alors apportés à votre chat pour le sauver. Ne craignez pas les dépenses, les assurances sont là pour ça. Pour cela, pensez à souscrire une assurance santé pour votre chat.

Ce n’est qu’en l’absence de traitement, que l’état de votre animal se dégrade. Vous remarquerez alors des douleurs articulaires intenses, des troubles neurologiques, voire une insuffisance rénale.

Le diagnostic

La maladie de lyme est encore appelée borréliose. Sa transmission se fait uniquement par la morsure d’une tique. Dès que votre chat a été exposé et présente les symptômes précédemment cités, une visite chez le médecin s’impose.

Le diagnostic est difficile à établir. Le vétérinaire optera pour des tests sérologiques. Une prise de sang pour établir la présence du virus borrelia burgdorferi sera faite.

La prévention

C’est votre principale arme contre cette maladie. Selon l’endroit où vous résidez, votre vigilance doit être à son paroxysme. Soyez à l’affût de la moindre piqûre, du moindre signe. Inspectez régulièrement votre chat. Histoire de vérifier s’il n’y a pas une piqûre de tique. Si vous en trouvez une, retirez-la.

Vous pouvez aussi opter pour un traitement antiparasitaire. Il existe, en comprimés, en pipettes ou même en collier.

Une des meilleures préventions consiste aussi à souscrire une assurance maladie à votre chat. Vous serez ainsi couvert pour les frais de santé de ce dernier. Il en existe une multitude sur le marché actuellement. Pour vous aider à faire le bon choix, faites usage de notre comparateur d’assurances. Il est fiable, simple et rapide d’utilisation. Vous y verrez des offres à petits prix pour votre bonheur et celui de votre chat.