Comment rendre son chat à l’aise dans n’importe quel environnement ?

Le chat est un animal territorial. Il n’hésite pas à procéder à un marquage rigoureux de son territoire. Une fois qu’il est habitué à la maison, le moindre changement d’environnement peut le stresser.

Le problème ne se pose pas vraiment avec les chats plus jeunes. Ils sont encore dans l’exploration de leur environnement et tentent d’en définir les limites.

Comment faire pour habituer rapidement un chat à son nouvel environnement ? Y a-t-il des préparatifs indispensables ?

Nous essayons de répondre à vos interrogations dans cet article.

nouvel environnement chat

Que faut-il faire pour préparer votre chat à un nouvel environnement ?

Tout comme les êtres humains, les animaux peuvent se sentir dépaysés. Surtout quand ils quittent leur espace de vie habituel pour un autre. Cela peut être encore plus flagrant lorsqu’il s’agit d’une première fois.

Un changement d’environnement pour un chat peut être synonyme de deux choses : Cela peut signifier un changement de territoire ou l’absence de son maître.

En effet, le chat préfère sa pièce de vie aux personnes ou même aux animaux. Certains chats contre toute attente sont très attachés à leur maître. Ainsi, son absence prolongée (au-delà de trois jours) peut être source de stress. Dans ce cas, il y a certaines dispositions à prendre :

  • Veiller à ce que quelqu’un se rende chez vous afin de le nourrir et de renouveler son eau. Cette personne devra être de préférence une connaissance et un habitué de votre chat. Elle devra s’y rendre deux fois par jour au début pour combler ses besoins (nutritionnels, câlins, jeux). Si ce n’est pas fait, cela peut rendre votre chat anxieux. À la longue, l’anxiété aura pour conséquences un changement de comportement (la malpropreté, l’agressivité, la perte accélérée de ses poils pour ne citer que ceux-là).
  • Pour le cas d’une absence plus prolongée, vous allez devoir le faire garder. Des organismes proposent ce genre de services. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux. Certains proposent même de venir garder votre chat chez vous. L’individu loge à votre domicile pour mieux s’occuper de votre chat. Cela a aussi pour effet de dissuader les éventuels intrus. Vous pouvez également opter pour la solution d’une pension. Là encore, il est question d’un changement d’environnement que votre chat risque de ne pas apprécier. Il vous faudra pour cela, visiter les locaux et vous assurer de leur salubrité. Son régime alimentaire doit être identique à celui auquel il est habitué chez vous. L’espace qu’on lui proposera devra être aménagé afin qu’il puisse faire ses griffes, jouer et se cacher. Il ne devra pas être partagé avec d’autres chats ou alors juste deux voire trois chats. Sans quoi il en résultera des rivalités et des querelles ce qui ne fera qu’accroître le stress de votre animal de compagnie.

Que faut-il faire si votre chat doit se déplacer avec vous ?

Dans le cas d’un très long séjour ou d’un déménagement, la meilleure option est de l’emmener avec vous. Pour ce faire, il y a des dispositions à prendre durant le trajet :

Durant le transport, votre chat va passer de longues heures dans sa cage. Il faut donc l’y habituer au plus tôt. Aménagez sa cage de façon conviviale et déposez-la dans un endroit qu’il aime bien. Assurez-vous que la cage soit munie du confort nécessaire et laissez-la ouverte. Lorsqu’il commencera à s’y intéresser puis à s’y établir de lui-même, alors un pas sera franchi. Vous n’aurez plus qu’à expérimenter des déplacements sur de courtes distances. Votre chat s’habituera ainsi aux déplacements en cage de transport. Ce sera fort utile si d’aventure le voyage doit se faire par les airs.

Installation de votre chat dans son nouvel environnement ?

Arrivés à destination, donnez quartier libre à votre chat. Laissez-le prendre ses marques petit à petit. Il est indispensable qu’il trouve lui-même ses repères. Il lui faut intégrer, à son rythme, chaque aspect de son nouvel habitat. Pour l’y aider, munissez-vous de tous ces objets auxquels il est habitué. C’est-à-dire :

  • ses croquettes ou ses pâtés préférés,
  • son lit ou le linge sur lequel il dort le plus souvent
  • l’objet sur lequel il a pour habitude de faire ses griffes,
  • ses jouets préférés,
  • son récipient qui reçoit habituellement sa litière,
  • sa litière (matière qui compose sa literie),
  • sa pelle à litière,
  • des sacs à déchets.

Cela peut s’avérer utile pour une bonne transition. Le but est d’éviter à votre chat d’être trop dépaysé. Il vous faut donc réaménager son nouvel environnement. Les éléments familiers contribueront à diminuer le stress de votre chat. Pour ce qui est des sorties à l’extérieur de la maison, ne le brusquez pas. Il s’y risquera quand il s’en sentira capable. On conseille en général de garder son chat un mois complet à l’intérieur avant de lui ouvrir les portes du monde extérieur. Cette première étape est importante. Ensuite, il partira explorer de lui-même l’ensemble de son nouveau territoire.

Pour résumer, il n’y a pas de solution standard applicable à tous les chats pour un changement d’environnement en toute simplicité. Dans certains cas, l’utilisation des phéromones est préconisée. Mais dans un lieu nouveau, on ne maîtrise pas souvent toutes les réactions. Vous devrez donc apprendre à bien connaître votre animal. Ainsi, vous saurez ce dont il a besoin au moment où il en a besoin. Vous pourrez alors l’habituer à tous les environnements possibles quand nécessaire ?

Si le besoin s’en fait sentir, demandez conseil à votre vétérinaire ou à des comportementalistes. Les consultations sont payantes. De fait, il est recommandé de souscrire à une assurance santé animale qui prendra en charge les soins de votre chat, mais également les demandes d’ordre comportemental de votre animal de compagnie.

Pour cela, utilisez notre comparateur en ligne. Il vous permettra de faire le tri entre toutes les offres de mutuelles santé. Ne retenez que celle qui répond aux besoins de votre chat et à vos attentes en termes de prise en charge.