La rage chez le chat : quel traitement pour le soigner ?

rage chat

Bien que rare de nos jours, elle demeure toujours aussi effrayante. Elle est très souvent associée aux animaux du genre canidés. Mais qu’en est-il de la rage chez le chat ? On l’oublie bien vite, mais notre ami le chat peut être victime de la rage. Il peut également être un vecteur de transmission. Ainsi, votre animal peut vous la transmettre en vous mordant ou en vous griffant. Découvrez-en plus sur les caractéristiques de cette pathologie chez le chat en lisant cet article.

La rage chez le chat, qu’est-ce que c’est ?

C’est une maladie virale. Elle est causée par un virus dangereux et mortel. Il se transmet des animaux aux hommes et des hommes aux animaux. Cette maladie est qualifiée de zoonose. Le chat est catalogué comme étant un vecteur de transmission hautement risqué. Il est fortement conseillé de surveiller de très près tout félin qui vous aurait été griffé ou mordu.

La rage, comment ça se transmet du chat à l’homme ?

Elle se transmet uniquement d’un sujet porteur à un sujet sain. La forte concentration du virus dans la salive des sujets porteurs est nocive. Car elle permet dès lors une transmission par morsure ou par griffure. Le virus peut être transmis même s’il n’en a pas encore les symptômes. Voilà pourquoi il faut prendre au sérieux toute griffure ou morsure. Même lorsque le chat semble bien portant.

La rage, quels en sont les symptômes chez le chat ?

Après avoir été mordu par un chat porteur de la maladie, le virus va pénétrer la peau. Il se servira ensuite des nerfs pour se rendre au cerveau et l’infecter. Il s’attaquera ensuite aux glandes salivaires et pour finir aux tissus. L’incubation du germe est déterminante. C’est le temps écoulé entre le moment où le sujet a été mordu et l’apparition des premiers signes cliniques. Chez le chat, elle est de 15 à 30 jours.

Cette pathologie s’exprime sous deux formes chez notre félin. À savoir :

— La forme de rage furieuse qui est sans aucun doute la plus reconnue et pourtant la moins répandue. Elle n’a touché que 20 % de la population féline atteinte de rage. Mais c’est cette image du chat agressif, écume aux lèvres, qui nous a tous marqué.

Elle engendre un changement brutal de comportement :

  • Si votre chat était doux, il peut devenir extrêmement agressif. Inversement, il peut devenir très affectueux s’il était d’une nature passive.
  • Il peut se transformer en un véritable peureux.
  • Baver en grande quantité et tout le temps.
  • Être anormalement et constamment excité.
  • Développer une hypersensibilité à toutes sortes de stimuli.
  • Réagir violemment à la perception de plus petits bruits.
  • Ses déplacements sont de plus en plus difficiles et il finit par être paralysé.
  • Le chat finira par décéder quelques (4 ou 5) jours après l’apparition des symptômes.

— La forme de rage paralytique ou rage muette qui est la forme la plus commune. Elle touche 80 % des chats atteints de la rage. Elle est bien moins impressionnante que la forme décrite précédemment. Elle se caractérise par une paralysie faciale notamment celle des muscles maxillaires. Le chat peut avoir alors du mal à délier sa gueule. Il bave en abondance et succombe inévitablement quelques jours plus tard.

Néanmoins, ces signes cliniques peuvent aussi être attribués à bon nombre de pathologies. Ne commencez donc pas à vous alarmer avec l’apparition de ces symptômes.

Consultez au plus vite votre vétérinaire afin qu’il ausculte votre chat. Souvenez-vous également que la vaccination est très efficace contre la rage.

En France, la maladie n’existe plus. Cependant en cas de morsure ou de griffure, le protocole habituel contre la rage doit systématiquement être respecté.

La rage chez le chat, comment la diagnostiquer ?

Il se base sur le mécanisme d’évolution des signes cliniques nerveux. C’est la raison pour laquelle l’euthanasie est proscrite avant une période de quinze (15) jours. La mise en observation est obligatoire pour tout chat qui vous aurait mordu. Sans cela, il sera impossible pour le vétérinaire de savoir s’il était porteur du germe ou sain.

Il faudra faire authentifier les résultats par des laboratoires adéquats. C’est le diagnostic définitif. Il consiste à analyser de petits morceaux du cerveau au microscope.

Comment réagir en présence d’un chat ayant la rage ?

Esquivez tout contact. Vous propriétaire, devez être très prudent avec votre animal de compagnie.

Lorsque vous êtes mordu, nettoyez longtemps et consciencieusement la plaie. Cinq minutes (05) au moins. Utilisez de l’eau savonneuse. Et faites-vous vacciner.

Il est très fortement recommandé à ceux exerçant un métier à risque (vétérinaire…) de se faire vacciner systématiquement.

La rage, comment la prévenir chez le chat ?

Il n’existe pas meilleure prévention que la vaccination. Elle permet également d’empêcher la maladie de s’étendre. Il faut la lui faire dès ses trois mois pendant le renouvellement des différents vaccins.

Il suffit d’une seule inoculation à faire chaque année. Elle consiste en une seule injection. Un rappel doit être fait tous les ans. Par ailleurs, il faut un traitement antirabique pour pallier au problème.

Pensez à souscrire à une assurance maladie pour votre copain. Avec une cotisation de moins de 6 euros par mois, vous êtes remboursé jusqu’à 100 % de vos dépenses annuelles. De petits prix pour de gros avantages, c’est tentant.

Un tour sur notre comparateur d’assurance finira de vous décider. Simple et facile d’utilisation avec des devis obtenus gratuitement et sans engagement. C’est le choix à faire pour le bien-être de votre chat.