La Rhinotrachéite Virale Féline (RVF) – Symptômes et Traitements

Rhinotrachéite Virale Féline
Rhinotrachéite Virale Féline

La Rhinotrachéite Virale Féline (ou RVF) est une pathologie respiratoire qui touche près de 40 % des chats en France. Elle est très contagieuse. Pour vous aider à la prévenir, voici tout ce qu’il y a à savoir sur cette maladie (mode de transmission, symtômes, traitements…) et sa dangerosité.

La rhinotrachéite virale chez les chats : Qu’est-ce que c’est ?

La rhinotrachéite virale est une pathologie chez les chats qui se développe lorsque l’animal est infecté par un agent pathogène appelé herpès virus félin de type 1 ou FeHV-1.

Les symptômes de la rhinotrachéite virale

Cette maladie présente des symptômes généraux tels que la fatigue, la déshydratation, la fièvre, la toux et l’éternuement fréquent.

Elle peut également être à l’origine de la conjonctivite (des yeux rouges avec des sécrétions visqueuses), ou encore de l’inflammation de la langue qui va faire baver le chat et lui faire perdre l’appétit.

Par ailleurs, la rhinite est le symptôme principal de la rhinotrachéite. Il s’agit d’une obstruction des voies nasales qui peut causer une perte de l’odorat et des problèmes respiratoires. S’ajoute à cela le jetage ou écoulement nasal qui devient de plus en plus visqueux au fur et à mesure que la maladie se développe.

En outre, la rhinotrachéite virale peut manifester des symptômes particuliers tels que la formation de ganglions et la kératite.

Les moyens de transmission de la rhinotrachéite virale entre chats

Maladie respiratoire, la rhinotrachéite virale peut se transmettre directement par le contact direct entre un chat infecté et un chat sain. Le virus est très résistant, capable de rester actif à l’air libre pendant plus de 12 heures.

Par ailleurs, la rhinotrachéite virale peut aussi être contractée indirectement par le toucher d’objets qui ont été en contact avec un chat malade.

La gravité de la rhinotrachéite virale

Tout d’abord, cette pathologie peut être très grave pour une chatte en gestation. Elle peut en effet peut causer un avortement ou un accouchement précoce donnant naissance à des mort-nés.

Elle peut également être mortelle pour les chatons de 7 à 10 semaines. À cet âge, les chats ne bénéficient plus des anticorps de leurs mères, et n’en produisent pas encore suffisamment tout seuls. C’est donc pour cette tranche d’âge que les vaccins primo-infections sont fortement conseillés.

D’autre part, dans le cas d’un porteur sain (chat infecté mais non malade), un élément déclencheur tel que le stress suffit pour réactiver la pathologie. Mais pire encore, le sujet porteur, même guéri, peut toujours transmettre la maladie à ses semblables.

Votre chat peut contracter régulièrement la rhinotrachéite virale. L’aspect chronique de cette maladie est généralement causé par des lésions au niveau des cavités nasales et des tissus oculaires du chat.

Enfin, lorsque la conjonctivite est trop avancée, cela peut rendre le chat aveugle, et ce pour une durée indéterminée.

Points de contrôle pour soigner la rhinotrachéite virale

Bien que dangereuse, la rhinotrachéite virale demeure évitable et curable. Effectivement, vous pouvez éviter à votre chat de la contracter :

  • en le vaccinant à intervalle régulier (annuellement) et lorsque le vétérinaire vous le recommande
  • en l’élevant selon un mode de vie saine
  • en lui évitant les contacts avec les chats errants et les chats domestiques infectés.

Par contre, si votre chat est déjà infecté, le plus sûr est de l’emmener chez le vétérinaire. Il y bénéficiera d’un diagnostic plus fiable et de traitements de qualité tels qu’une perfusion intraveineuse, une nébulisation et une surveillance non-stop. Après sa guérison, l’animal fera l’objet d’un suivi médical.

Si vous choisissez de soigner votre chat à domicile, commencez par la mise en quarantaine du chat pour limiter la contagion à vos autres animaux de compagnie.

Ensuite, affinez votre diagnostic en identifiant chaque symptôme pour pouvoir administrer le bon traitement.

Puis, assurez-vous d’avoir les médicaments nécessaires, à savoir les antibiotiques et les anti-inflammatoires ; ou encore un collyre pour chat pour traiter la conjonctivite.

La rhinotrachéite virale est une maladie commune chez le chat. Que vous choisissiez d’administrer des soins préventifs à votre chat ou que vous deviez consulter un vétérinaire pour votre chat déjà malade, cette pathologie vous amenera à dépenser des frais importants en soins car même si les factures sont assez peu élevées, elles seront nombreuses (en raison des risques de rechute de votre compagnon).

Il est donc raisonnable de souscrire à une assurance santé animale qui prendra en charge les frais vétérinaires liés à la rhinotrachéite virale .

Le Mammouth Déchaîné vous aide à trouver la mutuelle santé qui correspond à vos besoins. Pour cela, utilisez notre comparateur en ligne. Gratuit et facile à prendre en main, il vous fera gagner du temps et de l’argent.