La Toxoplasmose chez le chat

Toxoplasmose
Toxoplasmose

La toxoplasmose est une maladie contagieuse, qualifiée de zoonose qui peut atteindre tous les animaux à sang chaud et qui est donc transmissible à l’être humain.

Le plus souvent, la toxoplasmose ne conduit chez votre compagnon ou pour vous-même qu’à de légers états grippaux bénins et de courte durée tant . Des conséquences sérieuses peuvent toutefois se manisfester pour les animaux immunodéprimés et pour les bébés (foetus) des femmes enceintes non immunisés, particulièrement lors des 6 premiers mois de la grossesse.

La toxoplasmose est une maladie parasitaire, causée par Toxoplasma gondii. L’un des parasites les plus répandus dans le monde. La toxoplasmose fait intervenir de multiples animaux ou hôtes. Le chat la contracte généralement à son jeune âge suite à la fin de son sevrage à travers la consommation de proies déjà infectées.

Parasite de la toxoplasmose : Cycle du Toxoplasma gondii

Encore appelés oocytes, les œufs du parasite se propagent dans le milieu extérieur (nature). Ils sont libérés à raison de millions par jour et se maintiennent en vie de préférence dans les milieux humides. Ainsi, ils infestent les eaux, mais aussi les sols ou encore les végétaux.

Les œufs matures sont ensuite ingérés par des hôtes intermédiaires (autre que les félins ; il peut s’agir de rongeurs, de bovins, de volaille, etc.). Une fois à l’intérieur de l’organisme de leur hôte, ils se développent sous forme de larve. Le parasite traverse les parois intestinales et passe dans le sang ou dans la lymphe et va s’installer dans certains cas dans les muscles ou les organes (foie, cœur, cerveau, etc…) sous forme de kystes.

La dernière étape se déroule chez l’hôte définitif : le chat. Dès que celui-ci mange des proies infestées (viande), les parasites migrent vers son intestin. Ils s’y développent, se reproduisent et donnent à nouveau des œufs.

60% des chats seraient des porteurs sains de cette maladie et seulement une personne sur quatre serait immunisé. Et si votre animal de compagnie est contaminé, vous pouvez donc l’être aussi.

La plus part du temps, la toxoplasmose passe inaperçue et les symptômes sont de gravité légère. Le danger est toutefois important pour les femmes enceintes qui peuvent transmettre le parasite à son bébé. La transmission se fait par le contact avec des selles infectées par le parasite.

Les symptômes de la maladie

Les manifestations de la maladie ne sont pas très spécifiques et sont peu sévères dans la majorité des situations. Peuvent s’observer chez l’animal :
— De la fièvre parfois suivie d’un gonflement des ganglions
— Un manque d’appétit
— Des épisodes diarrhéiques
— Des difficultés à respirer dans les cas les plus sévères

Le diagnostic

Dès que vous remarquez les signes cités précédemment, chez votre chat, vous devez consulter un vétérinaire. Celui-ci se basera sur vos informations pour déterminer le mal de votre animal de compagnie.

Après cela, il effectuera un diagnostic plus poussé, afin d’éliminer les autres pathologies. En effet, nombreuses sont les maladies qui présentent des symptômes similaires à la toxoplasmose.

Par la suite, des examens complémentaires peuvent se faire. Il peut s’agir :
— D’analyses de sang : elles permettent de vérifier les fonctions endommagées de l’animal.
— D’analyses de selles : ces analyses sont faites afin de pouvoir noter la présence des oocytes. Cependant, ce n’est pas très efficace.
— De sérologie : elle consiste en une recherche d’anticorps spécifiques au Toxoplasma gondii. S’ils sont retrouvés, cela confirmera effectivement la présence du parasite dans l’organisme du chat.

La prévention

À l’heure actuelle, il n’existe pas de vaccin contre la toxoplasmose. Toutefois, des recherches sont en cours.

Le mieux à faire est de prendre des précautions. Ainsi, votre chat ne contractera pas le parasite.

En premier lieu, il faudra veiller minutieusement à son alimentation, aux endroits où votre compagnon mange. Donnez-lui des produits emballés (nourriture industrielle : croquettes et pâtées). Il est indispensable de garder ses gamelles saines et sa nourriture pas souillée.

Ensuite, ne lui donnez pas de la viande crue, ou pas suffisamment cuite, ou encore congelée. Elle est plus susceptible d’être contaminée.

Faites attention aux proies issues de ses activités de chasse ou celles ramenées par sa mère.

Évitez aussi le lait cru, non stérilisé ou pasteurisé.

Il faut également veiller à garder votre animal bien au propre chez vous. La plus grande vigilance doit être apportée à la litière, qu’il faudra nettoyer et si possible changer tous les jours.

Enfin, il est indispensable d’effectuer ses traitements antiparasitaires. Ils doivent être fréquents et réguliers. Cela vous assurera de la bonne santé de votre animal de compagnie.

Le traitement contre la toxoplasmose du chat

Lorsque la toxoplasmose a été diagnostiquée, le vétérinaire prescrira un traitement spécifique. Il sera administré à l’animal des soins précis. Des antibiotiques en association avec des inhibiteurs de la synthèse de l’acide folique. C’est le traitement le plus utilisé à nos jours. Il doit être fait de façon constante sur quelques semaines.

Par ailleurs, le vétérinaire peut prescrire un traitement de soutien de l’organisme de votre chat. Cela favorisera la régénération des cellules précédemment détruites. Par conséquent, son organisme retrouvera sa vigueur. Il sera donc immunisé. Votre animal de compagnie en sera comblé.

Tous ces traitements peuvent vous revenir très cher. Souscrire à une assurance chat vous permettra de bénéficier d’une prise en charge. Cela vous autorise un remboursement des frais enclenchés.

Trouvez l’assurance qu’il vous faut sur notre site. Nous vous proposons un comparateur d’assurances rapide et facile d’utilisation. La génération des devis est gratuite et sans engagement. Prenez soin de votre chat dès maintenant.