Mon chien aboie trop, comment y remédier ?

Mon chien aboie trop

Bien qu’aboyer soit naturel chez le chien, cette attitude peut avoir une grande signification. Un chien n’aboie jamais sans raison, il peut même hurler à la mort dans certaines circonstances. Lorsqu’il aboie de façon intempestive, son maître ainsi que le voisinage en sont dérangés. Pourquoi agit-il ainsi et comment y remédier ?

Qu’est-ce que l’aboiement chez le chien ?

Le chien communique à l’aide de l’aboiement. Il lui permet de faire entendre sa « voix » à la fois aux humains et à ses congénères. L’aboiement est donc un moyen de communication permettant aux canidés de faire passer un message. Il existe des chiens qui aboient plus que d’autres. Cela dépend de leur race, de leur caractère et de la manière dont ils ont été éduqués. Les chiens de chasse et les chiens de meute ont, par exemple, tendance à aboyer plus que les autres.

Les raisons amenant le chien à aboyer

L’expression dit : « le chien aboie, la caravane passe ». Traduit grossièrement, cela signifie qu’un chien n’aboie jamais sans raison. Il peut s’ennuyer, essayer d’attirer l’attention, avoir faim, avoir envie de jouer ou de se promener.

Il aboie également en cas d’intrusion sur son territoire. Plus grave, il aboie pour avertir son maître d’un danger quelconque. Pris de panique, un chien aboie également pour se défendre et menacer ce qui l’effraie.

Il arrive qu’un toutou ait des troubles comportementaux et qu’il les manifeste à l’aide de son aboiement.

Il se peut aussi qu’il aboie en présence d’un autre chien, par joie ou par méfiance.

Le syndrome HS/HA

Il s’agit du syndrome d’hypersensibilité-hyperactivité. Certains chiens le développent et aboient sans cesse.

Selon les spécialistes, le syndrome HS/HA est lié à un déficit au niveau du maternage. Cela signifie que la mère du chien n’a pas pu le materner jusqu’à la fin. Un dysfonctionnement au niveau du cerveau de l’animal peut aussi en être à l’origine.

Dans tous les cas, le syndrome HS/HA est lié à un problème de self-control chez le chien. L’aboiement excessif est une des caractéristiques de ce syndrome. Il est accompagné également d’un comportement destructeur, de surexcitation, de troubles du sommeil, etc. Si vous soupçonnez votre chien de souffrir de ce syndrome, pensez à consulter un vétérinaire pour déterminer le meilleur traitement avec lui.

Les aboiements du chien & la loi

Avoir un chien comme animal domestique revient à suivre certaines règles. Selon la loi et la municipalité, les propriétaires d’animaux doivent assurer la tranquillité de leur voisinage. Autrement dit, les animaux domestiques doivent être tenus au calme.

Si vos voisins ne supportent pas les aboiements de votre chien, ils peuvent vous en faire part et vous rappeler les sanctions que vous encourrez si vous n’y remédiez pas.

Vous devez donc prendre vos responsabilités et régler la situation. Si elle persiste et que vos voisins recourent à la justice, les officiers de police judiciaire et les agents de police municipale se rendront chez vous pour faire une « constatation auditive ». Ils dresseront un procès-verbal et vous pourriez écoper d’une amende de 450 €. Votre chien peut même vous être confisqué.

Faisons le point sur les solutions qui existent pour contrôler les aboiements intempestifs de votre chien.

Comment amener votre chien à ne plus aboyer ?

Dans la plupart des cas, il vous suffit d’identifier les causes de l’aboiement intempestif de votre chien. Cependant, dans certains cas, vous pourriez être amené à prendre des mesures plus sévères, voire radicales.

Sachez réagir !

Face aux aboiements excessifs de votre chien, nous vous conseillons de demeurer calme. Ne criez pas après lui, car cela ne couvrira pas ses aboiements et risquerait même de les décupler. Donnez-lui l’ordre d’arrêter d’aboyer en utilisant diverses techniques connues :

  • La saccade, par exemple, consiste à donner un coup de saccade sur la laisse de votre chien s’il aboie trop en promenade. À force de répétition, il comprendra la saccade comme un moyen de se taire face à ses multiples aboiements.
  • Il s’agit d’un coup très bref, et non violent, suivi de l’ordre « Silence ! ».
  • Lorsque le canidé arrête d’aboyer, n’oubliez pas de le récompenser à l’aide d’une petite friandise.  

Détournez son attention et corrigez son comportement

Identifiez ce qui conduit votre chien à aboyer et détournez son attention de l’origine du problème :

  • S’il a faim, nourrissez-le.
  • S’il a soif, donnez-lui à boire.
  • S’il veut jouer, aidez-le à se dépenser.
  • S’il veut se promener, prenez sa laisse et donnez-lui satisfaction.

La technique de l’ignorance du chien

Un chien trop chouchouté peut devenir dépendant de vous. Il peut aboyer dès lors qu’il vous voit. Pour éviter cela, apprenez à l’ignorer de temps en temps.

Préparez-vous sans qu’il vous voit et en sortant, ne lui prêtez pas attention afin de ne pas l’amener à aboyer.

Essayez d’établir une bonne relation propriétaire-chien. Ne cédez pas toujours à ses caprices. Par exemple, si vous voyez qu’il aboie trop, juste pour vous inviter à jouer alors que vous venez tout juste de vous amuser, ne le laissez pas faire. Faites-lui comprendre que vous jouerez au moment où vous l’aurez décidé.

Apprenez à limiter l’angoisse de la séparation chez votre animal pour qu’il n’aboie pas tout seul en votre absence.

Le collier anti-aboiement pour faire taire votre chien

Vous pouvez opter pour un collier anti-aboiement si votre chien ne vous obéit pas. Il s’agit d’un matériel destiné à stopper les aboiements intempestifs de votre chien à l’aide de décharge électrique, d’ultrasons, de sprays, etc.

Votre chien continue d’aboyer, faites-vous aider

Si votre chien souffre du syndrome HS/HA, rendez-vous chez votre vétérinaire. Il prescrira un traitement à base de médicaments et d’une durée minimale de six mois à votre chien.

De nombreux professionnels peuvent vous aider à remédier aux aboiements de votre. Les comportementalistes, les écoles de dressage ou les dresseurs de chiens sont là pour vous prêter main-forte.

Mais avant tout, rappelez-vous de bien éduquer votre chien à la base, c’est-à-dire dès son plus jeune âge ou dès le moment où il arrive chez vous. Apprenez-lui les différents ordres qu’il doit connaître et suivre et ayez toujours un mot pour un ordre précis. Apprenez-lui à arrêter d’aboyer à l’aide d’ordres tels que « Silence », « Stop » ou « Arrête/cesse d’aboyer »… Faites-lui quelques piqûres de rappel régulières pour qu’il assimile sur le long terme ces ordres. Évidemment, des petites récompenses de temps en temps l’y aideront !

 

Vous l’aurez compris, il existe de nombreuses solutions pour obliger votre chien et arrêter d’aboyer constamment.

Chaque solution a un coût. C’est pourquoi il existe de nombreuses mutuelles santé animales qui proposent de prendre en charge les frais liés à votre chien. Pour cela, utilisez notre comparateur en ligne et trouvez l’assurance animale qui répondra à ses besoins.