Bien nourrir son chien : type d’alimentation, rations,…

bien nourrir son chien

Le bien-être de votre animal de compagnie passe par une bonne alimentation. Il faut le nourrir de façon saine et équilibrée. Les chiens sont carnivores, mais peuvent également manger d’autres aliments.

Faisons le point sur ce que votre chien peut ou ne peut pas manger. Fait maison ou industriel, à chacun son choix en toute connaissance de cause.

Quels sont les besoins nutritionnels d’un chien ?

L’alimentation du chien doit comporter essentiellement des protéines animales. Elles sont indispensables en raison de leur important apport énergétique.

À ces protéines s’ajoutent des lipides, des vitamines, des fibres, des sels minéraux, des glucides. Ces éléments nutritifs sont nécessaires à la croissance de l’animal. Toutefois, elles doivent respecter des proportions bien précises. Par exemple, les sources de glucides sont à minimiser dans l’alimentation de votre chien. En effet, votre chien sera sujet à la longue au surpoids ou à des maladies liées à l’obésité.

Quel mode d’alimentation choisir pour votre chien ?

Vous avez en tout trois choix. Vous pouvez opter pour

  • une alimentation industrielle.
  • une alimentation faite maison.
  • une alimentation mixte.

L’alimentation industrielle

Ce mode d’alimentation repose sur les aliments secs (croquettes) et sur les aliments humides (pâtées). Il est important de choisir des aliments de bonne qualité qui répondent aux besoins nutritionnels de votre chien. La liste des ingrédients doit comporter des protéines animales, mais être pauvre en additifs ou conservateurs. Elles ont une valeur nutritive plus importante comparée aux protéines végétales.

Aux croquettes peuvent s’ajouter des pâtées pour chien. Elles sont riches en eau à hauteur de 70-80 %. Elles contiennent essentiellement de la viande de qualité.

L’alimentation faite « maison »

Encore appelée « ration ménagère », c’est une alimentation basée sur des repas composés à la maison. Il n’est surtout pas question de restes de table ou de repas préalablement destinés aux humains. Elle est constituée de sorte à être équilibrée et à répondre aux besoins de votre chien.

En parallèle à ce mode d’alimentation, il existe l’alimentation BARF. Elle est en effet une variante de la ration ménagère classique. Elle se définit aujourd’hui comme « Biologically Appropriate Raw Food ». En français, « Nourriture Crue biologiquement appropriée ». Sa composition renferme des légumes et des fruits (parfois cuits), de viande dépourvue d’os. D’os charnus (totalement recouverts de viande), d’abats comme le cœur, le foie. D’autres composantes comme des œufs, des produits laitiers peuvent en faire partie.

Qu’inclure dans ce mode d’alimentation :

  • des céréales
  • un mélange de viande, d’abats, d’os,
  • parfois d’œufs

Certains constituants peuvent être cuits. Sinon, la ration ménagère en elle-même est entièrement crue. C’est un régime alimentaire cadrant avec la nature carnivore, non exclusive du chien.

L’alimentation mixte

L’alimentation mixte allie à la fois les modes industriels et fait maison. À ce niveau, il est possible d’alterner de temps à autre les deux modes. Puisque, à long terme, l’animal peut en avoir assez de la routine.

Enfin, les friandises ne sont pas une alimentation saine et équilibrée pour le chien. Il faut donc en donner peu et peu régulièrement (récompense suite à un exercice ou à un ordre exécuté).

Comment gérer les rations quotidiennes de votre chien ?

Il est conseillé de nourrir votre chien environ deux à trois fois par jour. Le nombre de repas varie en fonction de l’âge de votre animal de compagnie.

À son jeune âge (encore chiot), il va manger beaucoup plus. Avec le temps, la fréquence va se réduire. Le fractionnement des repas participe à une meilleure digestion de la nourriture.

Vous devez disposer de deux gamelles. Une gamelle pour la nourriture et une autre pour l’eau. Il est important de mettre de l’eau à sa disposition. Et ce à tout moment.

On distingue plusieurs types de gamelles :

  • traditionnelles de forme ronde parfois en doubles. Elles sont souvent en inox, en plastique ou en céramique.
  • Fontaines à eau spécialement pour abreuver votre chien avec de l’eau fraîche.
  • Surélevées. Elles sont plus adaptées aux chiens de grandes races et aux vieux chiens.
  • Balance, elles conviennent bien aux chiens en surpoids. Leur système permet de peser la quantité de croquettes.
  • anti gloutons. Elles servent à réduire le rythme d’ingestion de la nourriture.
  • Jouets distributeurs. En plus de nourrir votre chien, ils lui évitent l’ennui et l’anxiété.

Si vous voulez varier les repas de votre compagnon, il ne faut pas le faire brusquement. Il est important de procéder par étape (transition). Sans quoi votre chien sera sujet à des troubles digestifs. Il faut mélanger petit à petit les nouveaux aliments aux anciens. L’animal pourra ainsi assimiler progressivement son nouveau régime.