Pourquoi ce chien a-t-il gonflé comme une baudruche ?

Des situations bien surprenantes se produisent parfois au quotidien.

Nous vous racontons ici l’histoire d’un teckel anglais qui a vécu une expérience insolite. Sans qu’on ne sache pourquoi, il s’est mis à gonfler. C’est sa propriétaire, qui l’aurait retrouvé dans cet état critique. Son volume avait doublé en un temps record. L’adorable Trevor, puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’est transformé en ballon de baudruche. Cette situation a tout de suite alerté sa propriétaire qui l’a fait transporter en urgence chez le vétérinaire.

Découvrez l’histoire intrigante de Trevor, le teckel anglais de 4 ans.

chien gonfle comme une baudruche
Crédits photo : Ceidiog

Une maladie pas comme les autres

Le chien est le meilleur ami de l’homme” : c’est une étude publiée dans la revue Journal of Archeological Science qui le dit : www.Sciencedirect.com/science/article/pii/S0305440318300049.

Ce sont des animaux formidables qui vivent en parfaite harmonie avec les humains. Ce sont des êtres de chair et de sang qui peuvent, tout comme nous, être victimes de mésaventures sanitaires (infections, blessures corporelles, puces, plaques, attaques bactériennes, tiques, …) sont des maux très ordinaires chez les canins. Les cabinets vétérinaires se font une joie de les résoudre. Au plus grand bonheur de leur propriétaire également.

Mais cette fois-ci, Trevor le teckel présente des signes bien particuliers, dont un gonflement démesuré. Selon la maîtresse du petit animal, son chien a triplé de volume en un temps record.

L’anomalie respiratoire qui fait gonfler

Le cas de Trevor a suscité beaucoup d’interrogations. Comment se fait-il que ce chien puisse subir une telle situation ? Qu’est-ce qui a bien pu se passer ? C’est donc emplie de panique que Fran Jennings, la maîtresse de Trevor l’a conduit aux soins. Un cabinet vétérinaire privé s’est donc penché sur le cas du petit animal ballonné : la Beech House Surgery du Dr Michelle Coward à Warrington au nord-ouest de l’Angleterre.

Le premier diagnostic a révélé qu’il s’agissait d’une anomalie respiratoire. Néanmoins, aucun signe extérieur ne confirmait cette théorie. En effet, selon les analyses préliminaires, le gonflement était causé par une infiltration de l’air. Cette fuite se faisait directement sous la peau de Trevor. L’air remplissait alors les muscles et les tissus adipeux sous la peau. Aucune lésion externe ne témoignait pourtant d’une telle possibilité. Personne ne savait dès lors que le mal était encore plus interne.

Il a été décidé de procéder à des examens plus poussés. C’est le passage aux rayons X qui a dévoilé la véritable source du problème. Une blessure interne au niveau de la trachée de Trevor était la cause de sa mésaventure. En effet, à chaque fois qu’il respirait, une partie de l’air s’échappait d’un trou dans sa trachée. Elle se dirigeait alors vers les tissus musculaires et les tissus graisseux. Dans le jargon vétérinaire, il s’agit d’un emphysème respiratoire sous-cutané. Il fallait parer au plus pressé pour fermer cette ouverture. Si on traînait, le pronostic vital de l’animal pouvait être engagé.

C’est une situation très inhabituelle ; les solutions étaient aussi limitées. À situation désespérée mesure désespérée, dit-on ! Une opération d’envergure unique est alors programmée pour sauver la vie de l’animal.

Intervention chirurgicale inédite

L’unique issue pour sauver Trevor de cette situation était une opération chirurgicale. Il fallait impérativement recoudre la trachée du malheureux. Cette intervention devait lui donner une chance de survie. C’est dans cette aventure que s’est lancée le Docteur vétérinaire Michelle COWARD. Pour elle, c’était une première dans sa carrière : « Je n’ai jamais eu affaire à un cas pareil, c’était donc une nouvelle pratique pour moi ».

C’était donc une intervention qui faisait office d’essai, selon elle. Une opération pour suturer une trachée est très délicate et risquée. La moindre erreur pouvait mener à des complications terribles : « La chirurgie était le seul moyen de soigner la blessure mais vu sa localisation, il y avait un risque important de complication » dixit le Dr Coward. Heureusement, le chien a été opéré, tout s’est bien passé. Il a fallu néanmoins faire preuve d’une grande habileté.

Un dénouement heureux

L’opération s’est déroulée sans accroc et Trevor a retrouvé sa taille normale. Le teckel qui ressemblait à un gros boudin a retrouvé son embonpoint naturel. Il s’est rétabli Normalement et a été gardé à l’hôpital vétérinaire pour quelques observations post-chirurgicales.

Le soulagement s’est lu sur le visage de tout le personnel de la clinique. Il faut dire que le Cas Trevor était une première. Tout le monde s’est alors pris d’affection pour le petit animal. Il a regagné son domicile et a déjà repris ses vieilles habitudes de teckel.

Il y a pourtant une question qui demeure sans réponse dans le cas de Trevor. Tout le monde se demande comment une blessure pareille a pu se loger là. C’est un mystère qui n’a pas été résolu jusqu’à présent. Une chose est certaine, c’est que le chien s’en est totalement tiré. Selon son médecin, il n’y aura pas d’effets secondaires de l’opération. Le petit patient s’est remis très vite sur pattes. Pour preuve, Trevor s’est remis à gambader et à s’amuser comme si rien ne s’était produit.

Star en un jour

L’histoire du petit Trevor s’est répandue comme une traînée de poudre. En effet, la toile s’est enflammée avec la mésaventure d’un teckel qui serait devenu aussi gonflé qu’un ballon. C’était d’autant plus extraordinaire que tout le monde s’empressait de s’enquérir des nouvelles du miraculé. C’est avec soulagement que la nouvelle de son rétablissement a été annoncée. Le teckel dont on ne distinguait plus le visage du cou est redevenu tout beau. Tout mignon.

L’histoire ne dit pas combien la propriétaire du teckel a déboursé pour le faire soigner, mais si elle avait souscrit à une assurance santé animale, elle n’aurait pas eu à payer les nombreux soins vétérinaires administrés au chien.

Pensez donc à utiliser notre comparateur d’assurance animale en ligne et faites-vous accompagner par des professionnels.