Le Robien est-il l'ennemi du mieux?

Notre nouveau ministre durera-t-il assez longtemps pour rentrer dans les annales? Mystère...Sera-t-il assez dur pour entrer dans les anales? Clystère...Dans l'expectative, nous lui offrons son album souvenir pour sa première rentrée scolaire.

.
Septembre 2005

Blues d'écolier

.
Numéro de rentrée spécial
petits-nouveaux

Cette page est dédiée à ceux qui font leur première rentrée, tous les élèves qui vont tant apprendre cette année...
...
Les tout petits qui vont vite apprendre que sans les parents, on est peinards;
les CP qui vont apprendre à lire, à écrire, à dire des gros mots;
les 6èmes et les Secondes qui passent "chez les grands";
les professeurs débutants qui se sentent si peu maîtres;
De Robien, première rentrée, qui va beaucoup apprendre sur un monde qu'il ne connaît pas, mais alors pas du tout;
Chirac, première rentrée à l'hosto, et déjà renvoyé.

De Delphine, lectrice du Mammouth et nouvelle enseignante:

Lettre ouverte à ma formatrice d’IUFM
(Institut Universitaire de Formation des Maîtres)

La trompe du Mammouth est mal embouchée. Vraiment!


De Robien, assureur, étranger aux questions d'éducation, ministre de l'ÉducNat:
l'assurance vide

La lettre de rentrée du nouveau ministre est édifiante.

     "Les incertitudes devant l'avenir [...] s'effaceront au profit d'une confiance en soi, d'une aisance et d'une meilleure sociabilité, de la volonté de s'engager, de réussir et de se réaliser, si chaque jeune peut acquérir les outils de son autonomie et les clefs de son intégration dans la société."
     La voilà, l'ambition de l'Éducation Nationale 2005: coaching psychologique, cours de maintien et de savoir-vivre. Ne cherchez pas les mots instruction, connaissances, compétences, effort intellectuel, goût du savoir, acquisition ou acquis, ni même études ou réussite.
     Douze ans d'école (du CP au bac) vides de sens.

P.S.: 30 centimes par lettre individuelle. Même si l'on a oublié du monde, les seuls frais de poste ont coûté 250 000 euros. Dix ans de salaire d'un prof quadragénaire (largement). Encore de l'argent public bien employé.


Le remplacement de courte durée:

c'est Fillon qui l'a lancé,

c'est De Robien qui en profite.


Polémique sur les remplacements

De Robien favorable aux heurts supplémentaires


L'assureur nous cherche des noises:
répondons par un non franc et macif.


Les grandes énigmes de la science moderne:

MAIS À QUOI PEUT BIEN SERVIR LE DE ROBIEN?

Est-ce que le De Robien fait du bien après le biberon?

....................


Est-ce que le De Robien a un effet sur les courants d'air?

Radio-Paris ment,
Radio-Paris ment,
Radio-Paris remplacement

Une rentrée de plus placée sous le signe du vide?

     Les moulinets des Allègre, Ferry, Fillon ayant eu les effets électoraux que l'on sait, De Robien a voulu nous refaire son Lang consensuel: vous êtes formidables, je ne vais pas vous réformer de force, et gnagnagni et gnagnagna...
     À une petite nuance près: De Robien n'a pas la main. Reniant la parole du ministre de l'Éducation et faisant fi des avis du Conseil National de l'Éducation et du Conseil d'État, lequel se voit réduit à l'état de conseil alors qu'il est censé être un garde-fou de la légalité, le gouvernement a profité de l'été pour mettre en place (vive la démocratie remplacée par les ordonnances!) la plus inutile et la plus controversée des mesures du plan Fillon: le remplacement par les collègues de l'établissement des absences courtes (moins de deux semaines).

À qui profite le crime?

     Ces absences n'étaient déjà plus compensées. Elles ne l'ont été qu'à la période – courte – du plein de TZR (titulaires remplaçants, seule innovation positive du regrettable et peu regretté Allègre. Quoique...***). Le bénéfice comptable, grand souci de nos actuels dirigeants, est donc nul.
     Le bénéfice pédagogique sera tout aussi inexistant: soit un prof d'anglais absent une semaine; chacune de ses classes perd trois heures; combien de ces heures un de ses collègues peut-il faire dans les blancs de son emploi du temps? Avec un peu de chance, une ou deux heures pour une ou deux des six classes?... Le maximum légal est de cinq heures sup hebdo; mes deux collègues à temps complet pourraient donc – dans le cas idéal où les emplois du temps ne se chevaucheraient pas du tout – compenser dix de mes dix-huit cours si pour la deuxième fois en vingt ans j'étais malade une semaine.
     Inutile aussi de nous attarder sur la foutaise pédagogique du remplacement par un autre prof d'une ou deux heures par-ci par-là (déjà évoqué ici-même, cf décembre 2004).

     La trouvaille de la rentrée: il commence à être question du remplacement d'un cours par un autre. Prenons notre même prof d'anglais à la santé soudain déclinante: sa classe de quatrième privée de trois heures d'anglais ferait donc deux heures de plus en Arts Plastiques, et une quatrième heure d'espagnol, parce que ces professeurs-là seraient disponibles aux heures laissées libres par ma tumeur.
     Ce n'est donc pas contre le manque à gagner en terme d'instruction que cette mesure est prise. Il ne s'agit que d'éviter les heures de permanence! Une fois encore, le souci pédagogique s'efface devant une notion de service à la clientèle.
     Si ce système fonctionne – et cela dépendra de la proportion de faux naïfs et de vrais vénaux qui se fera la douce violence d'accepter ces heures payées – il n'y aura plus qu'à supprimer les surveillants, puisque les profs assureront les permanences. Le "Conseil de Vie Scolaire" prévu par la loi Fillon est d'ailleurs fait pour ça: les CPE auraient pour nouvelle charge d'organiser parmi les profs les missions jusqu'ici dévolues aux pions, aides éducateurs, et autres auxiliaires d'éducation. Et si tu as ton BAFA, tu fais les récrés et l'infirmerie.

BB

*** Note d'une lectrice attentive:
"Les TZR n'ont constitué un effet positif que par ricochet: comme ils étaient en surnombre temporairement, il a bien fallu les occuper sur les remplacements de courte durée, et seulement dans les académies bien pourvues."
Elle a raison, la bougresse!



Dessin © Kadey
Si les dessins de Kadey vous intéressent, écrivez au Mammouth Déchaîné, qui fera suivre avec diligence (comme disait John Wayne).
(V.O. en couleur sur grand écran ici.)

La rentrée de De Robien sur France Inter:

"Institut médico-légal"
pour les handicapés

(au lieu de "médico-éducatif")

Bravo l'artiste!
Le lapsus t'habite.


Après la réduction des embauches de titulaires, l'éradication des vacataires:

De Robien, ex-député de la Somme,
ministre de la soustraction.


Rappel utile:
De Robien , c'est celui qui a voulu une Miss France de la Ferme de TF1 dans son conseil régional.

Conne & Barbon,
poupées de collection


Un chrétien vaut mieux que deux tu l'auras:

De Robien veut l'égalité de moyens entre le public et le privé.
On fera payer les inscriptions dans le public, alors?

Henri IV le disait déjà:
Pourri Robien une messe...


Remplacement de moins de quinze jours:
Chirac montre l'exemple.

On voit bien que ça fonctionne pareil...


De Chirac:
"Les Français sont toujours respectueux des hommes politiques qui leur en imposent par leur physique avantageux."

Il nous prend pour des cons,
et paf, il nous fourgue un garçon coiffeur à l'ÉducNat!


Malaise de rentrée:
Chirac solidaire


Chirac à l'hosto:
les pièces jaunes restent dans la famille
(Aucun rapport avec le Mammouth, mais ça m'amuse)


Faute d'état de grâce,
le Val de Grâce
(Aucun rapport avec le Mammouth, mais ça m'amuse toujours.)
Le Canard Enchaîné l'a faite, celle-là, mais on y avait pensé tout seuls.

 

.

 

Le Mammouth Déchaîné sponsorise:
attention, ces groupes contiennent des morceaux entiers d'amis du Mammouth


Pretext,
rock-band de potes.

Xerock,
groupe de musique pop-rock (et autres).