Quels soins préventifs pour le chien et comment en prendre soin : vaccins, vermifuge, répulsifs, …?

soins preventifs chien

Avoir un animal de compagnie réduit indéniablement le stress au quotidien. Mais élever un chien est un engagement à long terme. Cela implique beaucoup de responsabilités. Prendre soin de son compagnon à quatre pattes est indispensable pour acquérir une plénitude mutuelle.

Des soins pour protéger la santé de votre chien

L’épanouissement de votre chien se base sur trois piliers fondamentaux : une hygiène de vie irréprochable, une bonne éducation et une santé de fer. Pour contribuer au maintien de son organisme, des mesures et soins préventifs (utilisant parfois l’ostéopathie) sont à prendre en compte dès son plus jeune âge. Avec la collaboration du vétérinaire, les besoins et les problèmes de santé potentiels seront détectés à temps.

Les vaccinations chez le chien

Au cours de son existence, le chien peut contracter des maladies. Des vaccinations adaptées limitent ces risques. Leur principe est de stimuler les défenses de l’organisme contre les affections courantes. Prévoyez des vaccins contre la maladie de Carré, l’hépatite de Rubarth, la parvovirose, la toux de chenil, la leptospirose, la rage, la piroplasmose.

Traitez régulièrement votre chien en suivant le calendrier de vaccination. Les injections se font en fonction de l’âge de l’animal, mais les premières s’administrent tôt. Ne ratez pas les rappels annuels.

L’administration de vermifuge à votre chien

Votre chien peut être porteur de parasites internes. À titre préventif ou curatif, l’administration de vermifuge le protège des vers plats ou ronds et des protozoaires hébergés dans son tube digestif. En moyenne, il faut vermifuger votre animal de compagnie trois fois dans l’année. Le traitement antiparasitaire se présente sous différentes formes : en comprimés, en pipettes spot-on ou en solution buvable. Attention, certains de ces organismes peuvent se transmettre à l’homme.

La stérilisation du chien

Si vous n’avez pas prévu que votre animal ait des petits, songez à le faire stériliser. Il s’agit d’une méthode de contraception définitive. Pratiquée avant ses premières chaleurs, la stérilisation de votre chienne lui permet de prévenir contre les tumeurs mammaires et les aléas des grossesses non désirées.

Les répulsifs canins contre les insectes piqueurs

Les puces et les tiques sont néfastes pour la santé de votre chien. Facteurs de parasites internes, transmetteurs de maladies graves, ces insectes piqueurs sont à éradiquer. Divers produits sont disponibles sur le marché pour empêcher que votre chien se gratte sans cesse. Mais compte tenu de leur forte teneur toxique, il est recommandé de toujours demander conseil au vétérinaire.

La nourriture du chien : comment la choisir ?

C’est l’un des aspects les plus importants concernant la prise en charge des chiens. La qualité nutritionnelle de chaque repas permet de préserver leur santé.

Les repas devront être étudiés et adaptés au gabarit du chien. Lors de vos courses (en grandes surfaces, en magasins spécialisés ou chez le vétérinaire), vous trouverez de la nourriture pour chaque type et chaque race de chien.

Si vous avez un petit chien, privilégiez la nourriture de petite taille. Vous trouverez au rayon des croquettes ou des boulettes dites « mini ».

La fréquence de service des repas doit être de deux par jour. En ce qui concerne la quantité d’aliments, référez-vous à l’emballage du produit ou aux conseils de votre vétérinaire.

Dans le cas des chiots n’ayant pas encore atteint les six (06) mois, il faut procéder autrement.

  • De zéro à un mois, leur fragilité les empêche de quitter leur mère. Gardez un œil sur l’allaitement des petits. Une pesée doit être instituée chaque jour afin de vérifier si les chiots prennent du poids. La prise de poids doit être régulière. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez y remédier en nourrissant vous-même les plus chétifs ou les plus faibles. Pour ce faire, faites-leur boire au biberon, du lait maternisé spécial chiot. Vous pouvez vous en procurer auprès de votre vétérinaire.
  • Entre deux et trois semaines, la vue et l’ouïe deviennent fonctionnelles. Il faut alors amorcer un sevrage en douceur.
  • Entre un et deux mois, c’est l’étape cruciale. Réduisez en poudre un certain nombre de croquettes. Éparpillez-les autour de l’écuelle de la chienne. Cela incitera les chiots à faire comme leur mère. Graduellement, cette dernière les nourrira de moins en moins au lait. Le sevrage sera alors effectif. Gardez-vous d’intervenir quand la chienne éduque ses petits.

Qu’importe leur gabarit, il y a des aliments qui peuvent être nocifs, voire mortels pour les chiens. Voici une liste des aliments les plus répandus. Elle n’est pas exhaustive :

  1. Le chocolat : Il contient de la théobromine qui rend mortelle l’ingestion du chocolat par un chien. Une centaine de grammes est suffisante.
  2. Les raisins de tous types et genres
  3. Les fruits à pépins ou noyaux
  4. L’avocat
  5. L’essence de citron ou son huile
  6. Les légumes en crudité
  7. Les os : Évitez les petits os. Ils peuvent s’étouffer avec.
  8. Le fromage
  9. Le foie : Il faut lui en donner, mais en petite quantité. Pas d’exagération.
  10. Le thon
  11. Certaines variétés de champignons
  12. Les noix
  13. Les choux et les navets
  14. L’ail et l’oignon
  15. Les feuilles de tomates et celles de rhubarbe
  16. La pomme de terre crue
  17. Les viandes contenant trop de graisses
  18. Le café
  19. Les boissons alcoolisées
  20. les aliments avariés ou pourris

Si par mégarde votre chien a ingéré l’un de ses aliments, rendez-vous immédiatement chez votre vétérinaire. Il lui administrera un vomitif et procédera à un lavement de l’estomac.

Quelle boisson donner au chien ?

L’eau est la seule boisson conseillée pour votre chien. Assurez-vous qu’il en ait toujours en quantité suffisante. Faites en sorte qu’il puisse accéder librement à cette boisson en toute circonstance. L’eau devra toujours être fraîche. N’hésitez donc pas à la renouveler le plus souvent possible.

Un budget à part pour soigner votre chien

Entretenir un chien suppose des coûts financiers élevés. Outre le budget dédié à son alimentation, à ses accessoires, à son toilettage, les dépenses liées à sa santé sont considérables. Et pourtant, il est préférable d’investir dans des produits et soins vétérinaires que de voir votre compagnon tomber malade. Si le cas se présente, prévoyez une coquette somme coûtant 10 fois plus que ce que vous avez calculée. Souscrire à une assurance santé est alors d’une grande aide. Elle vous permet de mieux contrôler votre budget et de bénéficier d’un remboursement de vos frais.