1er avril 2014
...

Le Mammouth,

espèce en extinction de voix

...
 

Remaniement ministériel :
l'effet Valls se fait déjà sentir


 
(Le Canard Enchaîné - Cabu / Le Mammouth Déchaîné)


Toujours pas d'actualité :
Pour les mélomanes,
à gauche Jean-Jacques Milteau
et à gauche Stéphane Grapelli.

À cours de français

     Préparons-nous au pire : Ségolène Royale sera peut-être mercredi matin notre nouvelle ministre de tutelle. En toute bravitude.
     Dans cette perspective, révisons d'urgence notre ségolangue.

Petit lexique de survie :

Rectitude : nomination à la tête d'une académie.
Certitude : obtention du CAPES.
Longitude : durée interminable entre deux maroquins.
Êtude du soir : vie nocturne.
Quiétude : formule interrogative (à rapprocher de Douvientude et Commenvatude ).
Amplitude : possession d'une chaîne hi-fi.
Magnitude : synonyme de putain-chuis-à-la-bourritude.
Mauvaise habitude : faute de goût vestimentaire.
Similitude : contrefaçon à base de skaï.
Lassitude : féminin de Rintintinitude (anglicisme; l'Académie recommande Rantanplanitude ).

Départ de Vincent Peillon, le ministre dont nous n'avons rien dit pendant vingt-deux mois

      La Une du Mammouth Déchaîné est restée figée au 8 mai 2012. Tout l'exercice de Vincent Peillon s'est passé sans un murmure, sans un calembour, sans que le plus petit contrepet ne fuse. Il y avait pourtant matière à barrir.
     Quelques journaux nous expliquent aujourd'hui comment le ministre a foiré sa communication, en ne sachant pas mettre en valeur ses réussites. Pour un prof de collège, il est difficile de voir ce qui s'est amélioré, ou va s'améliorer, par l'action de Peillon.
     Nos effectifs n'ont pas baissé, voire ont continué d'augmenter; les tâches ont continué de s'accumuler; les moyens aux ZEP ont poursuivi leur fonte (remplacés par des incitations financières, ce qui leur fait une belle jambe).
     Les salaires sont restés bloqués; Peillon a même suggéré de geler les avancements pour faire des économies.
     Pour "prendre en compte l'évolution du métier" et la multiplication des sous-missions greffées à notre mission d'enseignement, il a pompeusement pondu une "refondation de l'école" assortie d'un nouveau statut qui jette aux oubliettes la définition du métier en heures d'enseignement, en la remplaçant par un forfait annuel (44 h par semaine, mazette !). Et le contenu en sera en partie décidé localement. : encore une garantie d'équité pour nos élèves...
     Tout ce qui était en marche précédemment s'est poursuivi. Ah, non : il a supprimé la "note de vie scolaire". Certes, c'était une imbécillité sans nom, mais c'était aussi un gadget inoffensif, dont la disparition n'a pas fait sauter un bouchon de Vouvray.

     Bref, parmi tout un tas de mauvaises excuses (comme une charge de travail et une résistance au manque de sommeil croissant de pair), le Mammouth Déchaîné a une autre raison pour son silence  : il en a marre des ministres de droite.

     Peillon et d'autres socialistes feraient un bond s'ils lisaient ça. Mais il leur faudrait beaucoup de talent pour me convaincre que nous venons de passer deux ans à gauche.
     Un ministre "de gauche" qui se défie des syndicats, c'est un schizophrène.
     Un ministre "de gauche" qui augmente le temps de travail de gens qui bossent déjà beaucoup, c'est un ministre "de gauche" mal latéralisé.

BB     

 

Le Mammouth Déchaîné,
quatorze ans aujourd'hui.
Et huit ministres.


Une dernière connerie pour la route ?


 
(Le Canard Enchaîné -Kiro / Le Mammouth Déchaîné)


Après les élections, Hollande donne une feuille de déroute


Nouveaux objectifs


 
(Le Canard Enchaîné - Cabu / Le Mammouth Déchaîné)


 
 
...

Le Mammouth Déchaîné sponsorise ses amis musiciens.
Cliquez-leur donc sur l'image