Le Cancer chez le chat : Types, Symptômes, Traitements > Comment Agir ?


chat ayant survécu au cancer

Chouquette, chat d’Olivia et Guillaume début 2020 à Arras (Hauts de France), peu avant le diagnostic du cancer

Pour Chouquette, épanouie et joyeuse depuis sa naissance près d’Arras, le cancer a commencé assez jeune : « nous avions fêté son 6 ème anniversaire, elle était restée cloîtrée dans son coin » témoigne aujourd’hui Olivia, sa propriétaire. Cela a commencé par « une boule sous la peau du chat » puis vint le diagnostic redouté, annoncé par le vétérinaire : cancer. Dans le monde, le cancer est bien la première cause de mortalité chez le chat de plus de cinq ans (avec l’insuffisance rénale chronique).

Chouquette a survécu, par chance sa rémission fut complète, vous le découvrirez dans le suite de cet article. Alors comment savoir si votre félin a un cancer ? Quelles informations vérifier et que faut-il faire, comment apporter les soins vétérinaires appropriés sans se mettre sur la paille ?
Le cancer progresse chez les chats, comme le rappelle le docteur François Serres :

les chiens et les chats partagent notre environnement et notre mode de vie. Ils subissent l’impact de facteurs environnementaux favorisant l’apparition et l’évolution de certains cancers


Détecter le cancer du chat au plus tôt

C’est souvent parce que les tumeurs sont détectées trop tard que les chats meurent du cancer. Il faut consulter préventivement un vétérinaire (1 fois par an par exemple, 2 fois après 8 ans). La seule façon d’éviter les frais élevés : regarder les mutuelles pour chat, et y souscrire avant qu’il ne soit malade.

Une tumeur traitée plus tôt donne plus de chances de survie à votre félin.
Tous les conseils sont détaillés ci-après. Voici d’abord quelques illustrations de tumeurs et opérations très fréquentes :


  • Tumeur nasale chat
    Tumeur cancéreuse (détectée tard)
  • chat après opération vétérinaire d'ablation de tumeure cancéreuse
    Après l’ablation (coûts > 500€)
  • Tumeur cancéreuse orale chez le chat
    Exérèse d’une tumeur orale (frais supérieurs à 300€)
  • Les étapes chirurgicales vétérinaires de traitement d'une tumeur cancéreuse chez le chat
    Opération chirurgicale de chats cancéreux

Le Mammouth vous répond maintenant point par point sur les bons gestes, la bonne attitude et l’accompagnement vers les soins vétérinaires adaptés.

Qu’est-ce que le cancer chez les chats ?

Le cancer touche les chats de tout âge mais il est principalement diagnostiqué chez les chats assez âgés et il est lié au développement de tumeurs dites malignes qu’il est parfois difficile de traiter en particulier si la prise en charge est tardive.
Des visites régulières chez votre vétérinaire participent à un diagnostic précoce et améliorent les chances de survie de votre compagnon. Ce fut l’une de ces visites, entre doute et inquiétude, qui sauva Chouquette.
Au sommaire de cet article :

  1. Quelles sont les formes de cancer du chat ?
  2. Quelles sont les causes du cancer chez le chat ?
  3. Combien de temps peut vivre un chat avec une tumeur ?
  4. Le cas du cancer chez le chat agé
  5. Quels sont les symptômes du cancer du chat ?
  6. Comment se fait le diagnostic du cancer chez le chat ?
  7. Quel est le traitement du cancer chez le chat ?
  8. Quelles sont les aides face au cancer du chat ?

Vidéo : combien coûtent les traitements ?

Quelles sont les différentes formes de cancers et de tumeurs chez le chat ?

Le lymphome félin

Le cancer le plus fréquent chez le chat est le lymphome félin et comme son nom l’indique, il touche les lymphocytes c’est-à-dire les globules blancs acteurs indispensables du système immunitaire. Ces cellules sont présentes dans tout l’organisme. Le lymphome peut donc frapper tous les organes : ganglions, la rate, les reins, les intestins, la peau, etc…
On distingue plusieurs types de lymphomes en fonction de l’organe dans lequel ils se propagent. Les plus courants sont :

  • Le lymphome digestif: c’est le plus fréquent chez le chat.
  • Le lymphome médiastinal: extrêmement courant, il se développe au niveau des ganglions (encore appelés nœuds lymphatiques) situés à côté du cœur.
  • Le lymphome multicentrique: Il touche les ganglions de tout le corps.
  • Le lymphome rénal : Il touche les reins.
  • Le lymphome nerveux: Il affecte le système nerveux.

Le cancer a ses propres caractéristiques, ses propres symptômes qui dépendent de l’organe touché. Cette grande variabilité rend le diagnostic d’un cancer lié à un lymphome très délicat. Seul un vétérinaire est en mesure de faire une évaluation incontestable et de traiter efficacement cette pathologie mortelle.

cancer du chat apparu au cou

Chouquette, 3 semaines après l’ablation d’une de ses tumeurs au cou (Arras, 03 Janvier 2020)

Consultez immédiatement un vétérinaire lorsque vous observez une modification du comportement de votre chat ou l’apparition de signes de mauvaise santé comme une boule sous la peau. Si le diagnostic est confirmé, sachez que vous devrez également régulièrement consulter votre vétérinaire pour évaluer l’évolution du cancer tout au long du traitement.



Le fibrosarcome du chat

Le fibrosarcome est une forme de tumeur maligne fréquente chez le chat : elle se développe dans le tissu situé juste sous la peau et est le plus souvent repérée derrière la tête, au niveau du cou, entre les omoplates. Compte tenu de sa localisation, son retrait total est souvent complexe si bien que les cas de récidives sont nombreux. Une radiothérapie dans un centre vétérinaire spécialisé est préconisée en complément de la chirurgie.

Les tumeurs mammaires chez la chatte

Les chattes sont souvent touchées par des tumeurs mammaires qui sont malignes dans 95 % des cas ; elles sont courantes chez les chattes âgées.
Voici les deux gestes qui peuvent prévenir de ce type cancer  :

  1. Eviter absolument de donner à une chatte la pilule contraceptive car des études ont prouvé qu’elles favorisent les problèmes de santé, notamment l’apparition de tumeurs mammaires.
  2. La stérilisation des chattes permet de diminuer le risque de tumeurs mammaires. Les résultats d’étude montrent que ce risque décroît de 91% chez les chattes stérilisées à moins de 6 mois, passe à 86% chez les chattes âgées de 6 mois à 1 an au moment de l’opération puis à 11% entre 1 et 2 ans. Faites stériliser votre chatte dès que possible, cette opération peut être prise en charge par une mutuelle spécialisée pour les chats.

Le carcinome épidermoïde des chats blancs

Votre chat a le poil blanc ? Soyez particulièrement vigilant car il est alors susceptible de développer un cancer spécifique : le carcinome épidermoïde, forme de cancer typiquement rencontrée chez les félins à la robe blanche. Il est localisé à proximité des oreilles et au bord de la truffe et l’exposition au soleil favorise son développement.
Bien que ce conseil paraisse volontiers incongru, tout vétérinaire vous recommandera de protéger votre compagnon félin en lui mettant de la crème solaire !

Le cancer du poumon chez le chat

Les tumeurs pulmonaires sont assez rares chez le chat. Il peut s’agir d’un cancer primitif comme un carcinome ou de métastases. Les métastases cancéreuses sont des tumeurs secondaires se développant à distance à partir d’un cancer primitif qui se généralise. Les métastases pulmonaires sont fréquentes lors de tumeurs mammaires chez la chatte.



Qu’est-ce qui cause le cancer du chat ?

Le cancer est dans la majorité des cas d’origine plurifactorielle (causée par plusieurs facteurs). Il est lié à un dérèglement des cellules dont le développement devient anarchique. Ce dysfonctionnement de l’organisme peut être provoqué par la génétique, l’environnement, les hormones, les infections.

Le virus responsable de la leucose féline connu sous le nom de FeLV est un facteur connu de développement de cancer chez le chat : Le virus leucémogène félin (FeLV) est un rétrovirus qui agit sur l’information génétique de l’ARN de la cellule hôte. Il l’utilise pour se reproduire entraînant un dysfonctionnement de la cellule qui l’héberge et déclenchant le développement de tumeurs et de cancers.
Une autre cause fréquence de cancer chez le chat est l’infection par le virus de l’immunodéficience féline, ou FIV, encore appelé sida du chat. Cette pathologie s’attaque directement au système immunitaire (de défense) et en diminue la capacité d’action. Des études ont récemment démontré qu’un chat positif au FIV a 6 fois plus de risques de développer un lymphome.

D’autres facteurs communément identifiés dans des cas de cancers du chat sont l’exposition répétée à des fumées de cigarettes ou à d’autres formes de pollution.
Nos conseils :

  1. Si vous êtes fumeur, ne fumez pas en présence de votre animal ! Préférez fumer en extérieur et si vous tenez à fumer à l’intérieur, ouvrez les fenêtres et poursuivez l’aération en grand plusieurs minutes encore après que vous ayez terminé.
  2. Faites vacciner votre chat contre la leucose féline (FeLV) dès que possible et n’oubliez pas de procéder au rappel lorsqu’il vieillit ! Pensez à prendre une assurance pour chats qui vous remboursera vaccins et rappels jusqu’à 100%. (Le prix des offres santé pour chat débute à 3,90€ /mois).
  3. Faites un bilan de santé annuel de prévention pour votre chat ! Ces visites régulières permettent de détecter en amont les cancers et donc une prise en charge plus précoce et plus efficace. Les formules de protection pour chat des mutuelles vous remboursent les factures vétérinaires des bilans annuels.

Les experts vétérinaires recommandent d’agir au plus tôt pour protéger son chat contre le cancer car les diagnostics en phase plus avancée sont douloureux et le traitement délicat. Toutefois, les coûts sont généralement élevés (supérieurs à 200€) en raison des examens nécessaires.


Combien de temps peut vivre un chat avec une tumeur ?

Sachez qu’un chat atteint du lymphome félin vit en général 2 mois en cas de diagnostic tardif et 2 ans en bonne forme si le cancer est diagnostiqué tôt. Son espérance de vie est donc très variable en fonction de l’ampleur du cancer.

Igor survivant d’un double cancer de l’oreille et du foie, ayant vécu deux ans au delà de son opération.

Le cas du cancer chez le chat âgé

Chez le chat âgé, il est extrêmement important de consulter votre vétérinaire dès que vous remarquez le moindre symptôme, comme une boule sous la peau. En effet, il est important de traiter le cancer au plus tôt, d’autant plus que le félin dans l’âge dispose de défenses immunitaires moins performantes.

Quels sont les symptômes du cancer chez le chat ?

Lorsqu’un chat est atteint d’un cancer, cela peut se manifester par différents symptômes plus ou moins visibles et non nécessairement concomitants :

  • présence de masse ou nodule (une boule sous la peau)
  • perte d’appétit
  • fièvre persistante
  • perte de poids
  • fatigue poussée
  • diarrhées et vomissements sanglants
  • plaies et cicatrices béantes
  • éternuements
  • ganglions lymphatiques enflés
  • convulsions
  • dyspnée (gêne respiratoire)
  • claudications
  • inconfort

Nos conseils :

  1. Agissez au plus vite si vous observez un ou plusieurs des symptômes décrits ci-dessous.
  2. Observez également attentivement votre chat !

Si vous notez un changement sensible mais durable de son comportement, rendez-vous au plus tôt chez votre vétérinaire ! Vos frais de visite sont remboursables jusqu’à 100% grâce à une formule de protection santé pour chat.

Comment se fait le diagnostic d’un cancer chez le chat ?

Le changement de comportement des chats et des signes cliniques (que le Mammouth Déchaîné vous détaille plus loin) doivent vous mettre la puce à l’oreille. Vous devez, dans ce cas, faire appel à un vétérinaire.
Tout vétérinaire est à même de diagnostiquer un cancer chez le chat. Toutefois en raison de la multitude des formes qu’il peut prendre, un bilan vétérinaire complet sera nécessaire. Vous serez orienté vers une clinique vétérinaire spécialisée disposant d’outils d’examen appropriés. Sur place, les experts procèdent à différents types d’analyse en fonction de la tumeur suspectée.

  • Des analyses cytologiques ou histologiques : il s’agit d’analyses de cellules prélevées par ponction à l’aiguille fine ou par biopsie, au microscope. Elles permettent d’identifier les cellules cancéreuses.
  • Des examens d’imagerie externe : plusieurs examens complémentaires sont réalisés pour diagnostiquer le cancer et déterminer son stade. Ils permettent aussi de s’assurer du bon état des autres organes encore sains. Ces examens sont des :
  1. Radiographies. La radiographie consiste en une visualisation d’organe ou d’une partie du corps grâce aux rayons X.
  2. Échographies. L’échographie est aussi une technique d’imagerie. Elle est basée sur l’emploi d’ultrasons, dans l’optique d’explorer de façon non invasive, divers organes d’un corps.
  3. Scanners. Le scanner est une grosse machine qui utilise les rayons X pour investiguer plus profondément le corps du chat.
  4. IRM (Imagerie par Résonance Magnétique)

Grâce à l’ensemble de ces informations toutes cruciales pour le bon diagnostic, votre praticien pourra vous proposer la meilleure solution de traitement pour soigner le cancer qui touche votre animal.

Quel est le traitement des tumeurs malignes chez le chat ?

Le traitement préventif

Malheureusement, il n’existe pas de vaccin préventif contre le cancer du chat. Un diagnostic au plus tôt reste le meilleur des traitements.

Le traitement curatif – L’exérèse de tumeurs ou de chaîne mammaire

Le traitement curatif du cancer dépend de la forme de cancer qui touche votre chat. Dans certains cas, il s’agira d’une approche par radiothérapie, parfois par chimiothérapie ou chirurgie. Avant tout, il est à noter que plus vite le mal est détecté, mieux l’animal sera pris en charge.
Chaque fois que cela est possible, la chirurgie est recommandée pour éliminer la tumeur cancéreuse de l’organisme du chat. Elle peut ensuite être suivie par une chimiothérapie. Il s’agit d’administrer à l’animal des médicaments, par voie orale ou veineuse.

Une radiothérapie pourra être envisagée également. C’est une méthode thérapeutique qui consiste en une destruction locale des cellules cancéreuses en les bombardant de rayons.

Voici un cas d’étude relatif au traitement curatif du cancer d’un chat, pour lequel il s’agit d’enlever une tumeur assez volumineuse ou une chaîne mammaire chez la femelle :

  • Anesthésie générale fixe puis gazeuse : de 75 à 100 euros
  • Pose de perfusion : entre 15 et 20 euros
  • Chirurgie : entre 150 et 250 euros
  • Injections de morphine, antibiotiques et anti-inflammatoires : de 10 à 30 euros
  • Pansement : 15 à 20 euros
  • Médicaments : 15 à 30 euros
  • Retrait des points : généralement gratuit

Total des coûts pour ce traitement étudié : entre 280 et 450 euros.

Le traitement palliatif

Si le cancer de votre chat est malheureusement diagnostiqué trop tardivement il existe de grandes chances pour que sa maladie soit incurable. Des soins palliatifs combinés à une alimentation médicalisée vous permettent alors de l’accompagner dignement dans les meilleures conditions possibles jusqu’à ses derniers jours.

Quels sont les effets secondaires du traitement du cancer du chat ?

Effets secondaires chez le chat

Comme tout médicament, ceux utilisés pour lutter contre le cancer peuvent entraîner des effets indésirables comme une perte d’appétit, vomissements ou diarrhées. La chimiothérapie peut conduire à une baisse des globules blancs et rouges qui doit être surveillée par des prises de sang régulières.

Effets secondaires pour son maître

Le traitement d’un cancer vous met également face à des problématiques difficiles qui peuvent s’avérer très lourdes.

  • Un état émotionnel fragilisé : voir souffrir son animal de compagnie est toujours un moment rude. Tous les propriétaires se retrouvent en difficulté, parfois désarçonnés d’autres terrassés par la peine en raison du mauvais état de santé de leur compagnon ainsi que des difficiles choix de traitement qu’ils doivent réaliser pour lui.
  • Des contraintes budgétaires lourdes et de longue durée : elles ont trait à la durée du traitement, mais aussi à la lourdeur des soins. Que vous choisissiez des soins palliatifs ou curatifs, gardez bien en tête que le traitement est particulièrement contraignant en termes financiers. Une telle intervention n’est jamais à prendre à la légère. Du diagnostic au traitement, la facture du vétérinaire atteint rapidement plusieurs centaines à quelques milliers d’euros en cas de problème.

Quelles sont les aides face au cancer du chat ?

S’il est délicat de soulager la douleur émotionnelle causée par la souffrance qu’endure votre compagnon, sachez qu’ils existent des solutions pour réduire vos dépenses vétérinaires et ainsi préserver le plus longtemps possible un état de santé aussi confortable que possible pour votre animal.

Pour rembourser vos frais vétérinaires, la souscription à une assurance ou mutuelle pour chat est envisageable. Actuellement, il existe pléthore de compagnies d’assurance qui proposent des offres plus ou moins exhaustives à des tarifs qui débutent à 3 € par mois.

Pour choisir l’assurance qui conviendra à la situation de votre chat – et à votre budget, il vous sera nécessaire d’effectuer des comparaisons. Le Mammouth Déchaîné met à votre disposition son comparateur d’assurances 100% gratuit. Il est très simple et facile d’utilisation. La comparaison des devis ne requiert aucun engagement de votre part.

Que retenir sur le cancer du chat ?

  1. Les types de cancer du chat : Chez le chat, il existe plusieurs types de cancers. Les plus fréquents sont les lymphomes. Ils affectent divers organes, dont les reins, le système nerveux, l’appareil digestif. Ils peuvent être causés par le virus de la leucose féline encore appelé FeLV ou encore le FIV.
  2. Les symptômes du cancer: Ces cancers se manifestent par les symptômes courants suivants : de la fièvre, des diarrhées, des vomissements, excroissance au niveau du cou, perte d’appétit ou de poids…
  3. Le diagnostic du cancer:
    • Plus le diagnostic est précoce, meilleures sont les chances de survie de votre compagnon
    • Le diagnostic se fait à base d’analyses spécifiques réalisées grâce à des examens au niveau cellulaires et d’imagerie médicales – malheureusement souvent coûteux.
  4. Le traitement du cancer: il faut souvent d’abord retirer les cellules cancéreuses par chirurgie puis effectuer une chimiothérapie.
  5. La prévention du cancer : Malgré son caractère multifactoriel et la diversité des formes qu’il peut prendre, certaines formes de cancer peuvent être prévenues par des gestes simples :
  • Stériliser une chatte – plutôt que de lui faire prendre la pilule contraceptive
  • Vacciner son chat contre le FeLV et maintenez ses rappels à jour
  • Procéder à un bilan de santé annuel pour détecter les signes précoces d’un cancer
  • Ne pas faire les injections de votre chat entre les omoplates, mais aussi au niveau des pattes et des cuisses.

Ces démarches vétérinaires sont remboursables grâce à une assurance santé spécialisée, qui fonctionne de manière analogue à votre mutuelle santé, le tarif étant nettement inférieur. Un rapide comparaison de ces mutuelles, possible en 1 minute avec notre comparateur gratuit, vous appuiera si vous chercher à vous protéger, votre félin d’abord, vous également pour faire face aux coûts vétérinaires.

Auteur : Thomas

Validation médicale : Isabelle, vétérinaire

35 Réponses à “Le Cancer chez le chat : Types, Symptômes, Traitements > Comment Agir ?”

    • Joseph Courtan

      Bonjour Éléonore, et merci pour votre témoignage. En effet il est très difficile de détecter les symptômes du cancer chez un chat et seul un bon vétérinaire peut le faire dans la plupart des cas. Ce n’est pas votre faute, sachez-le.
      Je suis vraiment désolé pour votre perte. Tenez bon.
      Joseph du Mammouth Déchaîné

  • j’ai pris une assurance 2 mois avant que le mien attrape un sale cancer, ça m’a couté 4€ par mois au lieu de 682€ de soins vétérinaires que j’ai pas dû payer. Il s’en est sorti mais boite encore un peu

    • Joseph Courtan

      Bonjour Francine et merci pour votre partage.
      Beaucoup de personne n’ont pas idée du cout des frais vétérinaires et c’est important d’être transparent la dessus comme vous l’avez fait pour ne pas être surpris et se retrouver dans l’incapacité d’assumer les soins nécessaire si besoin. Merci encore.
      Joseph du Mammouth Déchaîné

    • Bonsoir 6/1/2020
      Ma chatte nala a eu plusieurs fibrosarcome sur et de la radiothérapie. Là elle en a ressorti d autres et on ne peut plus rien faire poir elle. Pour éviter la souffrance elle est sous cortisone seulement elle a maintenant de l urée 2g/l. Elle mange et boit à peine. Que dois je faire à part les visite régulière chez mon véto.

    • Joseph Courtan

      Bonjour Maxence et merci pour votre commentaire. En effet le cancer est aussi chez les chats la majeure cause de mortalité. Pour vous en prévenir, je vous conseille de réaliser des visites de routine tous les 6 mois chez votre vétérinaire en insistant bien sur le dépistage du cancer.
      Joseph du Mammouth Déchaîné

  • 1142€ de vétérinaires pour guérir Léopard du cancer (2 opérations car tumeur revenue), merci pour cette superbe page bien détaillée, je vais regarder pour comparer les assurances et ne plus payer les prochains frais de véto 🙂

  • c’est difficile à dire Véronique, souvent c’est le véto qui peut jauger du niveau de souffrance du chat, en évaluant le stade aussi des tumeurs. Du coup peut être que vous pouvez demander l’avis au véto, réfléchir et décider par vous même. Après mon avis c’est que si y’a zéro espoir d’un mieux, 10 ans d’amour méritent qu’on le laisse en paix sans souffrir, tant pis si on décide pour lui sans lui demander. Plein de compassion+++, Estelle

  • Gavin Billeaud

    J’ai perdu mon chat vendredi à cause du cancer
    Et jamais je pourrai me remettre de sa mort , elle ne pouvait plus bouger , était allongée et miauler faiblement la pupille complètement dilaté. Je m’en veux de pas l’avoir détecté .

  • J ai peur pour mon chat de 2 ans adopté à la SPA il mange miaule peu maigrit le 1er avis du véto cancer de la rate car son ventre est gros et il l a palpe. Milo mon chat ne supporte plus nos câlins. Cette semaine je retourne voir le veto. Il peut tjs le soigner j espère…

  • Dominique Melacrino

    Mon chat Mattias, 12 ans en 2019, eternuait depuis 2012 date à laquelle, j’avais commencé à noter. en 2015, la véto l’a vu pour ça et s’est contentée de dire que c’était juste un virus et que ça allait passer. Les eternuements ont continués de plus belle accompagnés de toux.
    J’en ai souvent parlé aux vétos quand j’emmenais l’un de mes chats mais jamais de réponse. Cela semblait anodin.
    En 2018, je décide de l’emmener à l’école vet. d’Alfort pour des examens approfondis, vu l’indifférence rencontrée.
    Il a été pratiqué une radiographie et échographie, car Mattias est aussi atteint d’une IRC…
    Le rapport disait « hypothèse de bronchite chronique et de tumeur nasale.
    Traitement thérapeutique peu efficace.
    Un corticoïde avait été prescrit pour la toux qui a passée mais pour le reste rien.
    Voilà ce que reproche, il ne suffit pas de faire des examens et en rester là. Si on emmène un chat chez le véto, c’est pour qu’il ait un traitement.
    J’ai dû à ma propre initiative emmener Mattias chez différents vétos sans jamais avoir de réponse précise sur ces problèmes d’éternuements. Fin juillet 2019, je remarque que son pelage au niveau du front au dessus du chanfrein, semblait ressortir. Je palpe et je découvre une bosse.
    Consulté une véto homéopathe. Prescription de granulés. Les eternuements diminuent progressivement jusqu’à s’arrêter mais pas pour longtemps.
    En août 2019, consultation à Fregis pour faire une biopsie de cette bosse. Il faut faire d’abord un scanner.
    Scanner fait le 22 août dans une clinique spécialisée : confirmation de diverses tumeurs agressives nasales avec métastases aux poumons. On me suggère une biopsie pour identifier les tumeurs. Entre temps mis en place d’un traitement anti inflammatoire : Metacam.
    29 août confirmation de tumeur maligne.
    Aucune solution de guérison. Uniquement un traitement palliatif.
    Sans savoir combien de temps Mattias resistera.
    Conclusion : négligence absolue de la part des vétérinaires avant 2018 et même en novembre 2018, on aurait pu m’aider à faire qqchose pour Mattias.

    • Joseph Courtan

      Bonjour Dominique et merci pour votre témoignage.
      En effet il est très important d’insister auprès des vétérinaires pour le dépistage des tumeurs. Et je sais bien que même comme ça, ils ne le font pas toujours.
      C’est aussi pourquoi je recommande de souscrire à une assurance pour chat, car (1) les vétérinaires sont souvent sélectionnés par l’assurance, et ils ne veulent pas de chats malades pour éviter les frais, et (2) le vétérinaire ne va pas hésiter à faire les examens nécessaires, car il sait que ça n’impacte pas directement le porte-monnaie de son client directement.
      J’espère vivement que tout va rentrer dans l’ordre pour Mattias. Tenez-nous au courant svp.
      Merci encore pour ce témoignage.
      Joseph du Mammouth Déchaîné

    • Moi aussi je suis passé par l’école vétérinaire maison alfort car du jour au lendemain mon chat a présenter beaucoup de difficultés à respirer la bas ils l’on prit en charge mon dit qu’il avait du liquide dans les voix respiratoires et en plus 2 nuits pour mon chat dans leurs couveuse à oxygène après une radio et échographie il m’informe que mon chat de 15 ans à un cancer et qu’à ce stade il ne peuvent rien faire j’en ressort avec une facture de 1000euros payable en 4 mois mais c’est énorme!!!!tout ça pour apprendre que mon chat va mourir d’ici peu ….et qu’il vaux mieux qu’il finisse ces jours à la maison je suis dépiter !!!

  • Bonjour ma femelle patouf a 17 ans j’ai sentie sous sa mamelle des boules je savait que cetait une tumeur c’etait le 22 novembre 2019. ont est partie en urgence au veto le 23. il a fait une radio des organes c pas encore touche. elle ne supporte pas l’anesthésie, j’ai donc annule l’opération, je voudrait s’avoir si elle a mal, y a til des médicament pour la soulager, sa mamelle et gonfler rouge avec au bout un bout blanc merci

    • Joseph Courtan

      Bonjour Cazeau et merci pour ce témoignage très émouvant.
      Devant un cas ci précis je suis désolé de ne pas pouvoir répondre et il faut vous rapprocher de votre vétérinaire pour étudier votre cas plus en détail.
      J’espère vivement que tout s’arrange pour le mieux
      Joseph du Mammouth Déchaîné

  • Mon chat Attila à eu un cancer dans la gorge avec métastase, entre l’apparition des symptômes et le moment ou il est décédé il n’y a eu que 2 semaines …… même ma vétérinaire n’avait pas encore vue un cancer ci foudroyant….. mon Monsieur Câlin me manque terriblement.

  • Fourny Cathy

    Bonjour ,
    j ai du euthanasier mon chat cette semaine …. du a un carcinome epidermique…. comment imaginer qu une telle saloperie puisse faire pareil ravage surtout en l espace de 4 jours et sur un chat de 5 ans , c est affreux je n arrive pas a l accepter , il me manque , quel dechirement , ce n est pas permis !!!

  • Bonjour,
    Dès que j’ai déménagé dans le Sud, mon chat (qui n’avait qu’1 an) a fait des réactions allergiques à certaines plantes (ou arbres) du coin. C’était périodique deux fois par an, un peu comme ceux qui ont le rhume des foins, ça lui faisait des taches grises sur le nez (qui est blanc) comme s’il était allé se mettre dans de la cendre de bois. Et ça passait.
    Des fois c’était pire que d’autres, on se disait qu’il s’était bagarré (ce qui est probable vu qu’on est à la campagne et que c’est plutôt un « chat de garde » qui tabasse tous les inconnus qui passent sur son territoire)
    Les choses se sont gâtées l’an dernier quand son oreille a été entaillée. J’ai laissé faire la nature (pensant bien faire, très mauvaise idée), et à chaque fois qu’il cicatrisait, 2 jours après, il arrachait la croûte de réparation toute neuve avec sa patte arrière et ses griffes acérées. Ayant de gros soucis familiaux, j’ai moins fait attention à lui : au final, il a fallu amputer l’oreille car ça ne guérissait pas et le verdict est tombé : épithélioma du chat.
    Le répit sans collerette a duré 4 mois, et il a recommencé à essayer de gratter (du coup, retour collerette, tant pis, si ça lui sauve la peau pour un peu plus de temps).
    Je le chouchoute avec les produits conseillés par le véto homéopathe (ça marche bien, visiblement il ne souffre pas), mais il commence à éternuer dès qu’il revient de dehors (en hiver il fait plus froid, mais jusque-là, ça ne lui faisait rien du tout), car son nez est touché aussi (une petite partie de la cloison nasale d’un côté s’est « délitée » et ne se reconstruit pas, hélas).
    Comme son appétit ne faiblit pas, je le câline au maximum pour qu’il puisse vivre encore le plus possible, dans la douceur et entouré d’amour, mais j’ai bien vu et lu partout qu’il n’existait pas de solution car les cellules ne répondent plus comme elles devraient.
    Ce que j’aurais bien aimé savoir c’est la CAUSE car s’occuper des symptômes, c’est bien joli, mais si on trouve la cause, on peut l’en sortir…
    Bref, il a 15 ans passés et je vais le chouchouter au maximum jusqu’au bout, je ne vois pas quoi faire d’autre (surtout pas une chimio qui le traumatiserait encore plus et hâterait son départ en fusillant tout son système immunitaire 2 fois plus vite !). Voilà ce que j’avais à dire…

  • Une infection bacterienne des voies urinaires : ce type de pathologie se developpe generalement chez le chat atteint de troubles renaux ou de diabete, mais dans de rares cas, des chats en bonne sante peuvent etre concernes.

  • Bonjour aux amis des chats.
    Mon Toto vient de ce faire opérer ce matin.
    Son appétit avait diminué depuis, aller, une 15aine de jours. Mais je mettais ça sur le stress de ces autres chats /compagnons.
    Toto est un chat très attaché à moi.
    Il a déjà fait une septicémie à 1,5 an et tout le monde l’avait alors condamné. Je pense qu’il m’était reconnaissant (avis d’humain, évidemment).
    Il a 10 ans de plus, aujourd’hui et le verdict est tombé :grosse tumeur abdominale avec déjà des métastases.
    Je suis désespérée. Je l’adore.
    Je veux tout faire pour lui. Mais quoi faire ? Chimio.?Rien?
    L’aimer et l’accompagner jusqu’au bout. Ça c’est une évidence.

  • Ma chatte Kanelle a 19ans et vient d’être opérée d’une tumeur mammaire – la 2eme en 8 ans. Lors de la première, le diagnostic est tombée après la biopsie c’est un cancer avec une espérance de vie très courte (2 ans). Nous y avons fait attention et l’avons chouchouté et cette année malheureusement après l’ablation de cette 2ème tumeur – Métastases dans les poumons il n’y a plus rien à faire à cet âge et c’est une affaire de quelques mois. je ne veux pas qu’elle souffre et je vais la chouchouter jusqu’au bout. j’en suis malade c’est très dur.
    je ne sais pas si j’aurais le courage de la laisser partir. cette boule d’amour m’a accompagnée pendant presque 20 ans c’est devenu l’enfant de la famille.

    • Feledziak

      Bonjour ma charte va avoir 16 ans elle a depuis 1 sem une boule a l arrière de sa pate avant droite j ai appelé le veto mais étant en confinement la secrétaire m a dit d attendre. Ils ne prennent que les urgences
      Aujourd hui elle boit énormément ce qu elle ne fait jamais elle mange normalement et dort bcp.
      La secrétaire m a dit que de toute façon si c est une tumeur on ne pourra pas l anesthesier vu son age et vu ses problèmes aux reins depuis maintenant 3 ans.
      J envisage le pire et ne suis pas prête à la laisser partir! J n ai pas d enfant et celle petite chatte c est mon bebe je sais que c est ridicule.
      Dois rappeller le veto ? Je suis en panique du diagnostique ms je ne veux pas la voir souffrir…

      • Alice grillon

        Bonjour ma chatte de 16 ans a eu récemment un cancer du pancréas foudroyant et est malheureusement décédé après une dure décision a prendre avec la famille et je pense que le mieux placer pour prendre la décision de la laisser partir est le propriétaire lui même. Je comprends que sa puisse être dure comme décision alors je vous remet le nom du école vétérinaire a maison Alfort qui s’appelle l’ENVA et qui prend n’importe quel rdv en cette période de confinement. Et je souhaite vraiment fort que votre chatte aille mieux .

  • Alice grillon

    Ma chatte a eu récemment un cancer au pancréas et malgré le confinement l’école de maison Alfort est toujours active et s’occupe très bien des animaux donc n’hésitez pas a les appeler si vous avez des doutes ou si vous voulez être rassuré par rapport a votre chatte.

  • Gaby âgé de 8 ans a été détecté en décembre 2019 de : un carcinome épidermoide cutané sans embole et d’un hémangiosarcome. Il pesait 4,300kgs aujourd’hui il pèse 4,7kgs. Aucuns traitements chimiques sauf parfois un anti inflammatoire mais à base de plante et je lui donne du barf. Il dort beaucoup, toujours aussi calinou. Il éternue souvent, les oreilles le démangent ainsi que sa peau mais son poil est redevenu beau, blanc et dous comme une peluche. Je fais de mon mieux pour qu’il soit heureux. Nous ici nous avons 3 cancers avec le mien.

  • Laurence Le Moal

    Bonjour
    Je viens de perdre mon chat Enzo le 29 janvier de cette année il venait d’avoir 10 ans le 21 octobre , l’année dernière en décembre pour le rappel de son vaccin il avait perdu du poids la véto a vu qu’il avait un côté de la gencive rouge il avait du mal a mangé on a pensé qu’il avait un problème au dents mais aucun problème de ce coté la traitement pour la gencive aucune amélioration elle lui fait une écho car elle sentait a la palpation qu’il avait un rein plus gros a l’écho il avait effectivement un rein plus gros mais aussi du liquide dans l’abdomen elle aurait du faire une prise de sang il en avait eu une 8 mois avant qui était bonne ,elle le met sous anti inflammatoire en perfusion il remange un peu ,a la maison quelques jours plus-tard a de la fièvre mange plus le mercredi 29 janvier je retourne avec lui a la clinic il respirait très mal elle lui prélève du liquide la couleur n’était pas bonne les gencives pâles le bout des pattes enflées je savais a ce moment qu’il fallait que je le laisse partir pour pas qu’il souffre très dur il avait un lymphome digestif on aurait rien pu faire même si on l’avait vu avant je pense qu’il n’aurait hélas pas vécu longtemps , mais cela a été très dur d’autant que 3 semaines après j’ai aussi du laissé partir ma petite Alaska mon autre chat qui aurait eu 15 ans fin mars elle était en insuffisance rénale depuis 5 ans 2 grosses opération une en janvier 2015 et l’autre en février 2018 mais elle a vécue heureuse 5 ans de plus avec beaucoup de suivie mais en dernier son urée et créatine ne baissait plus malgré les perfusions les reins n’arrivait plus a faire leurs fonctions donc difficile deux presque en même temps.

  • marie Allibe

    Feledricka je comprend tellement ce que tu vie.
    je suis comme toi ma chatte de 8 ans a 2 nodules ( 1 a droit et 1 a gauche ) mammaire surement tres cancérigène.
    je ne sais pas si je dois l’opéré car si on en retire 1 on doit attendre 6 mois pour retirer l’autre c’est une grosse intérvention pas sur qu’elle survive. tout comme elle pourrait survivre. c’est une chatte de campagne, libre comme l’air, qui adore la nature toujours dehors. et la connaisant j’ai peur que l’anhesthesie l’anéantie. Mais c’est mon bébé je suis perdu je ne sais pas quoi faire. que me diriez vous de faire?

  • Bonjour à tous,
    J’ai recueilli ma chatte Prunelle il y a maintenant 7 ans.
    Aucun veto n’a su me dire exactement l’âge qu’elle a.
    Je suis allée chez le veto il y a deux jours car elle n’arrivait pas à uriner. J’étais loin de m’imaginer le diagnostic qui allait tomber.
    Ma petite Prunelle a en effet une cystite mais également un souffle au cœur et après une radio de contrôle mon veto m’annonce que Prunelle a une grosse masse dans l’estomac…. il soupçonne une tumeur.
    J’ai donc pris rendez-vous dans une clinique vétérinaire spécialisée dans les cancers.
    J’ai donc rdv mardi.
    Je sais déjà d’avance que les coûts vont être très onéreux.
    Pensez-vous que je peux souscrire à une mutuelle ce jour pour que je puisse être prise en charge mardi?
    Je ferai tout ce qu’il faut pour la sauver mais malheureusement je ne pourrai pas subvenir à ces soins si cela excède les 800€.
    J’ai peur de la facture…
    Merci à tous pour votre retour.

  • Julliette.

    Bonjour, comment un chat qui jouait, qui mangeait etc.. d’un jour à l’autre se retouve à rester dans son coin sans bouger même si l’appetit etait encore present, je me suis aperçu qu’il buvait de l’eau sans arrêt. Ayant eu peur qu’il ait un souci d’ordre rénal, je l’ai emmene chez mon veto qui lui a trouvé les muqueuses toutes blanches, il lui a fait passé une radio qui a révélé une masse énorme qui engloutissait ses intestins et les deux reins. Le veto ne pouvait plus lui toucher l’arrière train tant il souffrait . La conclusion du veto a été qu’il se retrouvait impuissant face à ce que mon chat avait attrapé. Il m’a fait comprendre qu’il n’y avait aucun traitement ni anti douleur que pour son confort et pour qu’il ne souffre plus il fallait mieux le laisser partir doucement en l’endormant pour toujours.
    Je n’arrive pas à comprendre comment un chat de 6ans puisse sur deux jours avoir un mal qui le condamne sans lui laisser la moindre petite chance de s’en sortir . comment est ce possible ? A l’heure ou je vous ecris, Nemo s’est endormi pour toujours, nous l’avons fait euthanasier par notre veto qui nous a dit que nous avions pris la bonne décision.
    Je n’ai rien compris et je ne sais toujours pas de quoi souffrait notre chat. Nous sommes dans l’incompréhension la plus totale et dans une immense tristesse. C’est arrivé si brusquement… Il nous manque cruellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *