Les expositions

Principe des expositions

On distingue 2 catégories d’expositions :

– les expositions nationales dans lesquelles les chiens concourent pour le titre de champion du pays ( champion de France, de Belgique, du Luxembourg, etc. ).

– les expositions internationales dans lesquelles les chiens concourent pour le titre de champion international ( champion international de beauté ).

Le travail que représente la préparation de ces chiens pour les plus grandes expositions est tout simplement pharaonique ! Je vous invite à en savoir plus dans cet article qui vous explique exactement comme faire le toilettage de votre chien.

Les chiens concourent par sexe et par catégories appelées Classes

~ la classe puppy : pour les chiots de 6 à 9 mois,
~ la classe jeune : pour les chiens de 9 à 18 mois,
~ la classe ouverte : pour les chiens à partir de :
… 12 mois pour les championnats nationaux,
… 15 mois pour les championnats internationaux.
~ la classe champion: national ou international
~ la classe vétéran : pour les chiens de plus de 7 ou 8 ans selon le règlement local.

C’est uniquement à partir des classes, ouverte et champion, que l’on peut accéder au titre de champion national et international.

Depuis 2003, il existe dans certains pays une classe intermédiaire dans laquelle peuvent concourir pour le CAC, les chiens compris entre 15 et 24 mois. ( comme au Luxembourg ).
En France, être le premier de la classe intermédiaire n’aboutit pas à l’attribution du CAC, il faut ensuite concourir contre les lauréats de la classe ouverte.

Classement et qualificatif

Seuls les 4 premiers chiens sont classés, ce qui n’enlève pas forcément mérite aux concurrents non classés. Eh oui, la sentence est cruelle !

Les qualificatifs obtenus varient selon la classe :

Très prometteur, prometteur, assez prometteur, pour les classes puppy dans lesquelles il n’y a pas de classement.
Excellent, très bon, bon, assez bon, insuffisant, pour les classes jeune, intermédiaire, ouverte ou champion.

C’est quoi le CAC et le CACIB ?

Dans une exposition nationale, le premier de la classe ouverte obtient le CACS s’il le mérite (Certificat d’Aptitude et de Conformité au Standard) qui lui permettra d’accéder au titre de Champion du pays concerné. Le second, toujours s’il le mérite, obtient la réserve (RCACS) qui permet de récupérer le titre si le premier est déjà champion.
Les places de premier et second ne donnent pas forcément lieu à l’attribution des titres.

En Belgique, Suisse, Allemagne, Pays-Bas… le gagnant de la classe ouverte n’obtient pas automatiquement le CAC. Il doit ensuite concourir contre le lauréat des champions. Le CAC sera attribué au vainqueur en même temps que le CACIB.

Au Luxembourg, on peut obtenir un CACL dans les classes interlémiaire, ouverte et champion.

Dans une exposition internationale, le premier de la classe ouverte concourt alors contre les champions en vue d’obtenir le CACIB (Certificat d’Aptitude au Championnat International de Beauté) qui lui permettra d’obtenir le titre de Champion International, le second chien classé obtenant la réserve ( RCACIB ) qui permet également de récupérer le titre si le lauréat est déjà champion international.

Comme pour le CAC, les places de premier et second ne donnent pas forcément lieu à l’attribution des CACIB et RCACIB.

Les championnats nationaux

Pour être champion de France, il faut 3 CACS :

  • 1 C.A.C.S obtenu au championnat de France ou en Nationale d’élevage.
  • 1 C.A.C.S en exposition nationale ou internationale toutes races,
  • 1 C.A.C.S en exposition internationale où est attribué le CACIB.

Ces deux derniers CACS devront être obtenus dans un délai maximum de 2 ans après l’exposition de la nationale d’élevage ou du championnat de France. Sur ces 3 CACS, un au moins doit être décerné par un juge français, et un CAC doit être obtenu dans une exposition spéciale du CCTF ( Club des Chiens Tibétains de France ).

En accord avec la Société Centrale Canine, le CCTF exige les examens suivants :

  • le T.A.N. ( Test d’Aptitude Naturelle ),
  • un examen ophtalmique simple

Pour être champion de Belgique, il faut 4 CACS :

  • dont un obtenu en exposition internationale ,
  • avec au moins 3 juges différents,
  • avec un an et un jour d’écart au minimum entre le premier C.A.C.S et le dernier.

Le C.A.C.S obtenu lors de l’exposition organisée par la Société Royale de Saint-Hubert ( communément appelée exposition de Bruxelles ), compte double.

Pour être champion de Suisse, il faut 4 CAC :

  • avec au moins 3 juges différents,
  • dont deux au moins lors d’expositions internationales
  • avec un an d’écart minimum entre le premier CACS et le dernier

Depuis le 1er janvier 2006, on peut obtenir un CAC dans les classes Intermédiaire, Ouverte, Champion et Utilité ( sous réserve du qualificatif excellent ).

Le titre de « Champion Suisse de Beauté Vétéran » est décerné aux chiens qui, en classe Vétéran (à partir de 8 ans), ont obtenu trois CAC-Vétéran lors d’expositions suisses, dont au moins deux sous de juges différents et au moins un lors d’exposition canines internationales. ( sous réserve d’avoir obtenu la qualification Excellent ).

Pour être champion du Luxembourg, il faut 2 CACL :

  • CACL = Certificat d’Aptitude au Championnat du Luxembourg
  • dont un obtenu obligatoirement dans la capitale, Luxembourg.

Pour un chien déjà champion ( national ou international), seule l’exposition de Luxembourg suffit pour qu’il devienne champion du Luxembourg.

Pour participer aux championnats, le chien doit être vacciné pour le tétanos chez le chien. Il y a aussi de nombreux cas de cystite qui ont été recensé dans ces rassemblements.

Les championnats internationaux

Pour être champion international, il faut 4 CACIB

  • dans au moins 3 pays différents,
  • avec au moins 3 juges différents,
  • avec un an et un jour d’écart entre le premier CACIB et le dernier.