Faut-il donner à son chat des plats maison ou industriels ?

bowl with cat food and two kittens, selective focus

De nombreux propriétaires de chats s’interrogent sur le type d’alimentation le plus recommandé pour contribuer à la bonne santé de son animal de compagnie. Faut-il privilégier une alimentation fait à la maison ou peut-on servir à son chat des produits industriels ?

Mais avant d’aborder la question qui nous intéresse ici « aliments aux petits oignons ou croquettes et pâtés déjà préparés ? », nous allons évoquer quelques principes qui ne font plus débat mais que vous pouvez sans doute ignorer.

Alimentation maison ou industrielle pour son chat ?

Rappelons pour commencer que votre animal de compagnie doit avoir de l’eau fraîche à disposition en permanence, de jour comme de nuit. Il est important de renouveler régulièrement le contenu de son bol d’eau car les chats apprécient l’eau fraîche. nos amis les félins sont très préoccupés par la propreté.

Il est donc important d’éloigner sa gamelle et son bol d’eau de sa litière. Information davantage méconnue : le bol d’eau doit être placé à distance de la gamelle car les chats sauvages ont l’instinct d’éloigner leur nourriture, des sources et des rivières, qui peuvent contaminer leur repas.

Précisons que le lait de vache peut provoquer des diarrhées sévères chez certains chats. Pour plus d’infos sur l’alimentation équilibrée des chats, n’hésitez à contacter vetoadomicile.

Conserves et croquettes ou plats maison ?

Le chat a un système digestif beaucoup moins long que celui du chien. Il doit s’alimenter tout au long de la journée. Il faut lui proposer des aliments qui restent à disposition dans sa gamelle à toutes heures. Dans ces conditions, les croquettes sont plus pratiques : à la différence de la pâté ou des aliments maison, ce type d’alimentation peut rester quelques heures à l’air libre et ce, quelque soit la température ambiante, sans se gâter.

D’un point de vue de la santé, aucune catégorie n’est meilleure qu’une autre. Des croquettes peuvent entraîner des problèmes de santé si elles sont de mauvaise qualité et ne sont pas choisis avec pertinence. La pâté toute prête bas de gamme peut contenir des sucres et de la viande de mauvaise qualité qui peuvent porter préjudice à la santé de votre chat. De la même manière, des aliments maison seront contre-indiqués s’ils ne répondent aux besoins nutritionnelles du chat.

Autrement dit, il est important de demander conseil à son vétérinaire pour se procurer les croquettes ou la pâté les mieux adaptés à votre animal ou pour composer vous-même des plats qui correspondent aux apports journaliers recommandés.

N’oubliez pas que les chats sont des carnivores : la viande et le poisson couvre 80% des besoins nutritionnels. Si vous demandez à votre boucher des chutes de viande, il vous les donnera sans doute gracieusement. Veillez cependant à bien les conserver au frais et à les consommer rapidement.

Les légumes et les céréales

Les légumes et les céréales constituent des sources naturelles de fibres dont les chats n’ont pas vraiment besoin. Au contraire, le système digestif du chat n’est pas conçu pour assimiler les végétaux et les grains. Ces fibres peuvent faciliter son transit mais ils n’apportent pas des nutriments nécessaires au développement et au bon fonctionnement de son organisme.

Les céréales et les légumes doivent se limiter à une proportion de 20% de l’alimentation journalière du chat. Parmi les ingrédients issus des céréales, vous pouvez donner à votre chat des flocons d’avoine ou de riz, de l’huile de colza (riche en oméga-3), du riz bien cuit, de la levure de bière et de la spiruline.

Du coté des légumes, citons notamment les courgettes, les haricots, les petits pois, les carottes. En revanche, il faudra impérativement proscrire l’avocat, les légumes de la famille des choux, les navets, les pommes de terre, les champignons, les oignon, l’ail et les fruits.

Découvrez une recette équilibrée pour votre chat dans cet article.